Le Film sur l’année !

Don’t Look Up : Déni Cosmique 

Adam McKay c’est un peu, beaucoup de comédies, des phrases chocs, des dialogues piquants et savoureux, mais surtout beaucoup de caricatures et de satires. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’auteur sait se réinventer, après ses sketchs et comédies en compagnie de Will Ferrell (« Saturday Night Live », les deux mythiques « Anchorman » et le reste) notamment avec les deux truculents « The Big Short : Le casse du siècle » et « Vice » McKay continue à tirer à boulets rouges sur l’Amérique avec « Don’t Look Up : Déni Cosmique » sorti ce 24 décembre sur Netflix.

Préparez-vous car personne n’est épargné dans ce film sur la fin du monde porté par son immense casting composé de Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence, Jonah Hill, Meryl Streep, Cate Blanchett et autres Timothée Chalamet

Attention ça va dézinguer !

Critique « Don’t Look Up : Déni Cosmique » (2021) : Le Film sur l’année ! - ScreenTune
© 2021 Netflix Inc

Synopsis :

Deux piètres astronomes s’embarquent dans une gigantesque tournée médiatique pour prévenir l’humanité qu’une comète se dirige vers la Terre et s’apprête à la détruire.

Après avoir décroché un Oscar pour le meilleur scénario adapté avec le très maitrisé « The Big Short : Le casse du siècle » où il égratigne le système financier de l’Oncle Sam, il récidive et même en mieux avec « Vice » dans lequel tout le microcosme politique américain en prend pour son grade à travers ce biopic sur Dick Cheney porté par un immense Christian Bale.

Adam McKay poursuit donc sa dénonciation des travers de notre monde avec « Don’t Look Up : Déni Cosmique », nouveau portrait au vitriol sur notre société. Un film dont le cinéaste a eu l’idée après avoir terminé sa très attendue série sur les Los Angeles Lakers : « Winning Time » prévue pour 2022 sur HBO.

Critique « Don’t Look Up : Déni Cosmique » (2021) : Le Film sur l’année ! - ScreenTune
© 2021 Netflix Inc

« Don’t Look up » est basé sur un livre intitulé « La Terre inhabitable : Vivre avec 4°C de plus », dont McKay et son scénariste David Sirota se sont inspirés avec l’idée qu’une comète tueuse de planète fonce droit sur la Terre et que tout le monde s’en fout ! La pandémie du Covid faisant son apparition en mars 2020, le cinéaste pense que son film tombe un peu à l’eau puisque son scénario devient réalité pour le monde entier.

Après un moment de réflexion et voyant que la crise sanitaire n’est pas gérée de façon optimale, Adam McKay pousse un peu plus le curseur de son récit dans la satire.

Avec son huitième long métrage, le cinéaste nous offre une œuvre à la fois réaliste et très actuelle mais également terriblement mélancolique en passant à la moulinette tout ce qui caractérise la superficialité de l’être humain.  

Critique « Don’t Look Up : Déni Cosmique » (2021) : Le Film sur l’année ! - ScreenTune
© 2021 Netflix Inc

C’est simple, la politique américaine en prend encore pour son grade, à commencer par les soi-disant élus du peuple, tous plus bêtes les uns que les autres guidés par l’argent et le pouvoir. Ici parfaitement, subtilement et génialement représentés par une Meryl Streep jubilatoire en clone de Donald Trump fusionné avec une Sarah Palin et Hilary Clinton. À ses côtés, nous retrouvons Jonah Hill, toujours aussi hilarant et qui possède quelques-unes des meilleures répliques du film.

Après le monde politique, Adam McKay s’attaque habilement aux médias (coucou Fox News surtout) dont l’importance est de relater et de vulgariser des faits. Cependant, la réalité est bien différente puisqu’ils sont plus intéressés par la séparation entre deux chanteurs (Ariana Grande se caricaturant elle-même) que par une comète tueuse de planète. La valeur de l’audimat et des audiences fait la loi et rien d’autre n’a d’importance.

Critique « Don’t Look Up : Déni Cosmique » (2021) : Le Film sur l’année ! - ScreenTune
© 2021 Netflix Inc

McKay continue son procès d’intention avec les grandes entreprises et leurs visionnaires comme Steve Jobs, Jeff Bezos ou encore Elon Musk, bref le capitalisme et ces multinationales qui interfèrent dans les décisions des grandes puissances pour maximiser leurs profits au dépens des citoyens-consommateurs. Tout cela est subtilement représenté dans le film par le personnage de Peter Isherwell, patron d’un clone d’Apple, remarquablement incarné par Mark Rylance.

Le cinéaste n’en pas fini puisque ce sont ensuite les réseaux sociaux et notre société dans sa globalité (les célébrités, les conspirationnistes, les scientifiques…) qui est intégralement visée. Malgré tous les moyens technologiques à notre disposition, nous sommes incapables de communiquer entre nous et de nous comprendre alors que le désastre est devant nous (ici représenté par la comète mais on parle bien de la problématique du réchauffement climatique). 

Critique « Don’t Look Up : Déni Cosmique » (2021) : Le Film sur l’année ! - ScreenTune
© 2021 Netflix Inc

On rit donc de bon ton devant la débilité de certains personnages mais en filigrane, tout cela n’a finalement rien de drôle car Adam McKay nous dépeint, de façon satirique certes, un monde qui part clairement à la dérive et qui ne pourra bientôt plus être sauvé.

Brassant à merveille des œuvres comme « Docteur Folamour » de Kubrick, « Network » de Sidney Lumet, « Don’t Look Up » est une véritable satire noire habilement mixée en faux film catastrophe et certainement le long métrage le plus fataliste et de loin. Quand avons-nous décidé de détourner les yeux sur les preuves qui sont sous nos yeux ?

Pourquoi détruire encore plus notre planète au profit de l’argent ? Les médias privilégiant les petites polémiques aux événements primordiaux ? Pourquoi n’avons-nous pas pris nos responsabilités plus tôt ?

Selon Adam McKay il est déjà trop tard et « Don’t Look Up » de se muer en véritable miroir de notre société et de toutes nos dérives.

Critique « Don’t Look Up : Déni Cosmique » (2021) : Le Film sur l’année ! - ScreenTune
© 2021 Netflix Inc

Porté par des excellents comédiens, Leonardo DiCaprio à contre-emploi en scientifique anxieux et le retour tonitruant de Jennifer Lawrence, le film d’Adam McKay est l’un des meilleurs films de l’année.

Une œuvre qui s’approprie intelligemment les codes du film catastrophe pour mieux dénoncer d’autres thématiques comme la vie politique, la survie de l’humanité, les dérives de notre société mais aussi en filigrane l’effacement historique de la femme au profit de l’homme (ici symbolisée par la comète qui porte le nom du personnage de Jennifer Lawrence qui l’a découverte et qui est effacée au profit du personnage de DiCaprio).

Drôle, explosif, outrancier, émouvant, sombre, terrifiant et tragique…Une sacrée baffe !

Note : 8/10

Si on devait vraiment lui trouver un gros défaut pour la note, c’est son ventre mou cherchant à développer plusieurs sous-intrigues secondaires un peu inutiles qui étirent trop le film et une partie du public qui trouvera sûrement ce procès d’intention risible. 

Julien Legrand – Le 30 décembre 2021

« Don’t Look Up » est disponible sur Netflix depuis ce 24 décembre 2021.

Sources Photos :

  • © Netflix Inc  2021

Vous pourriez aussi aimer :

Portrait : Leonardo DiCaprio – L’héritier

Leonardo DiCaprio fait partie de la crème de la crème du cinéma hollywoodien, dans les pas de ses illustres aînés.Retour sur la brillante carrière de l’enfant chéri d’Hollywood, qui tout au long de celle-ci nous aura habitué à l’excellence dans des rôles plus cultes les uns que les autres.

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com