Publicités

Gal erre ?

Agent Stone

Dans « Red Notice » (2021), Gal Gadot avait pour partenaires Dwayne Johnson et Ryan Reynolds. Cette fois, elle incarne l’ « Agent Stone » dans une version féminine assumée du célèbre 007 ou de l’Ethan Hunt de « Mission Impossible ».

Notre critique d’un film qu’on annonce comme une nouvelle franchise sur Netflix !

Critique « Agent Stone » (2023) : Gal erre ? - ScreenTune
© 2023 Netflix, Inc.

Synopsis :

Rachel Stone, une technicienne (une nerd), vient d’intégrer une équipe d’élite du MI6 dirigée par l’agent Parker (Jamie Dornan). Rachel est une infiltrée et travaille en fait pour une organisation secrète qui dispose d’une puissante intelligence artificielle surnommée “Le Coeur” capable de collecter toutes les données d’un individu et de prédire ses actes. Mais “Le Coeur” fait l’objet de l’intérêt d’une hackeuse aux intentions malveillantes…

L’Intelligence Artificielle au centre de l’intrigue d’Agent Stone (en anglais le titre « Heart of Stone » donne le jeu de mots « Cœur de Pierre ») qui n’est pas sans rappeler « l’Entité » de « Mission Impossible : Dead Reckoning Partie 1 » et réciproquement. La chronologie des médias est ainsi faite qu’on ne saura jamais qui de la poule ou de l’œuf était là le premier.

Critique « Agent Stone » (2023) : Gal erre ? - ScreenTune
Photo prise par Robert Viglasky - © 2023 Netflix, Inc.

La dernière aventure d’Ethan Hunt et le thriller Netflix tournent tous deux autour d’un super ordinateur quantique mais si dans le film porté par Tom Cruise, l’ordinateur quantique menace le monde, il est ici l’objet d’un enjeu plus basique : la vengeance…

Le scénario signé par Greg Rucka (« The Old Guard ») et Allison Schroeder (Les Figures de l’ombre) offre à Gal Gadot, actrice et productrice (Pilot Wave) associée à Skydance Media (la saga « Mission Impossible ») une nouvelle perspective puisque les échos professionnels laissent entendre le développement d’autres aventures pour l’agent Stone.

Critique « Agent Stone » (2023) : Gal erre ? - ScreenTune
Photo prise par Robert Viglasky - © 2023 Netflix, Inc.

Si tout n’est pas parfait dans ce premier opus (supposé) signé par Tom Harper (« Peaky Blinders » saison 1) et si nombre de critiques vont souligner le déjà vu de quantité de séquences, qu’il s’agisse des sauts en parachute, des cascades automobiles, il faut aussi en reconnaître le savoir-faire et les initiatives. 

L’aspect Bond de l’intrigue est clairement présent tant dans les aventures dans les Alpes Italiennes, les cascades automobiles qui transforment le centre de Lisbonne en zone de combat que dans les épisodes londoniens, marocains et islandais.

Critique « Agent Stone » (2023) : Gal erre ? - ScreenTune
Photo prise par Robert Viglasky - © 2023 Netflix, Inc.

Vous l’avez compris, l’intrigue vaut le voyage et si Gal Gadot fait le job avec un beau dynamisme, le reste du casting Jamie Dornan (« Belfast » en 2021), Alia Bhatt (« Brahmāstra » en 2022), Matthias Schweighöfer (« Oppenheimer » en 2023) et Sophie Okonedone (« Mort sur le Nil » en 2022) ne nous a pas autant convaincu peut-être (à leur décharge), parce qu’ils sont cantonnés à des rôles caricaturaux (à l’image des agents du « Spectre » dans les 007). 

NOTE :

0 /10

Clairement la formule fonctionne, de l’action, du charme… Nombre d’esprits un brin machos regretteront le « girl power » qui se dégage de l’ensemble mais si la réflexion sur un James Bond féminin passait par la création d’un autre personnage, certes un brin copier-coller, mais au féminin et s’il s’appelait Stone …Rachel Stone… qui pourrait lui jeter la pierre ?

Yves Legrand – Le 25 juillet  2023

Sources Photos : 

© 2023 Netflix

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « The Gray Man » (2022) : De l’action, des explosions et une moustache ! - ScreenTune

Critique « The Gray Man » (2022) : De l’action, des explosions et une moustache !

On connait la volonté de la plateforme Netflix de proposer de plus en plus de films consommables rapidement après « 6 Underground » de Michael Bay, « Red Notice » ou encore « Extraction », place au trio Ryan Gosling, Chris Evans et Ana De Armas dans « The Gray Man » des frère Russo.
Retour sur un actionner musclé, nerveux et simpliste : la recette du blockbuster netflixien.

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com