L’immortalité… ou presque!

The Old Guard 

Adapté par Greg Rucka des comics créés par Leandro Fernandez et lui-même ; « The Old Guard » est un film réalisé par l’américaine Gina Prince-Bythewood (« Love and Basketball »). À l’affiche un casting international où le Belge Matthias Schoenaerts et Chiwetel Ejiofor entourent l’oscarisée Charlize Theron.

Netflix propose-t-il le must du film d’action de cet été à tout jamais spécial ? Notre avis sans trop… comme d’habitude.

Synopsis :

Des immortels formant un groupe très soudé protègent, secrètement, les humains depuis des siècles. Alors qu’ils ont été engagés pour une mission de sauvetage, leurs pouvoirs sont alors dévoilés à des gens avides d’en tirer profit. Andy, la chef du groupe et Nile, dernière recrue de l’équipe, vont tenter de neutraliser l’ennemi qui vient de s’emparer de leurs camarades afin d’en faire des cobayes…

Cette nouvelle production originale Netflix, riche en effets spéciaux et scènes d’action ne sent pas la testostérone au contraire du « Tyler Rake » avec Chris Hemsworth puisqu’ici la plupart des bagarres sont l’apanage d’Andy (Charlize Theron) et de Nile (KiKi Layne) les deux immortelles du groupe.

Si l’univers graphique des comics du talentueux Leandro Fernandez et de Greg Rucka (par ailleurs scénariste de « Lazarus » et « Gotham Central »), a ses adeptes, il faut reconnaître aussi que c’est une œuvre bien écrite à la thématique guerrière importante voire sanguinolente.

Son intérêt réside dans l’ignorance totale des héros quant aux raisons de leur immortalité …relative… et leurs souffrances face à la disparition programmée de leurs proches (Oui il y a du « Highlander » dans ce propos).

Avec seulement quelques épisodes de série et deux films, Gina Prince-Bythewood n’était peut-être pas le choix idéal pour orchestrer cette équipe musclée et on regrette que Netflix n’ait pas confié cette épopée à un réalisateur comme Zack Snyder (« 300 », « Watchmen », « Batman V Superman ») tant « The Old Guard » accumule les tares visuelles sans parler de la bande-son omniprésente et de chansons choisies sans réelle cohérence.

Avec une Charlize Theron qui copie son jeu sur celui qu’elle incarnait dans « Atomic Blonde » ou dans « Mad Max : fury road » et « ses croisés » Marwan Kenzari et Luca Marinelli réduits à quelques scènes plus légères ; seul Matthias Schoenaerts parvient à donner un peu plus d’ampleur et de fragilité à son immortel personnage.

Bourrée d’effets spéciaux et de bastons chorégraphiées un peu trop classiquement, cette nouvelle production originale Netflix manque d’un humour décalé et d’une certaine légèreté qui lui aurait assuré une plus grande adhésion du spectateur.

Cependant avec déjà plus de 75 millions de vues, le succès est déjà au rendez-vous et le cliffhanger post générique ne nous laisse guère de doutes sur une future trilogie telle que l’avait déjà évoquée Charlize Theron, également productrice. Espérons que les suites s’attacheront à étoffer les caractères de nos immortels (à l’image du personnage de Ngô Thanh Vân complètement oublié ici) plutôt qu’à réduire l’excellent comics à une interminable baston. On pourrait citer le général Cambrone : « La garde meure…mais ne se rend pas ! »

Note : 5,5/10

Yves Legrand – Le 4 août  2020

Sources Photos :

  • Copyright Netflix
  • https://www.imdb.com/title/tt7556122/?ref_=ttmi_tt

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « Mank » (2020 : Il ne Mank rien ! - ScreenTune

Critique « Mank » (2020) : Il ne Mank rien !

6 ans après « Gone Girl », Fincher réalise son premier film Netflix avec « Mank » pour nous raconter l’histoire du scénariste Herman J. Mankiewicz interprété par Gary Oldman.
Un concurrent sérieux pour les Oscars qui échappent à Fincher depuis tant d’années ? Verdict !

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com