Publicités

Carte jaune pour Notice rouge !

Red Notice

Avec 200 millions de dollars, « Red Notice » est le film le plus cher jamais produit par Netflix et trois des acteurs les plus appréciés du moment dans un blockbuster qui lorgne clairement sur les comédies d’aventure du style « Benjamin Gates » et « A la poursuite du diamant vert » ; on peut dire que la marque au « » nous offre déjà un avant-goût des fêtes.
 
Allez-vous être enchantés ou déchanter ?
 
Notre notice sans vous… comme toujours.
 
Critique « Red Notice » (2021) : Carte jaune pour Notice rouge ! - ScreenTune
Netflix Inc - © 2021

Synopsis :

Interpol déclenche une Red Notice ou Alerte Rouge qui est destinée à traquer et capturer les criminels les plus recherchés au monde Le FBI a fait appel à son meilleur profiler, John Hartley (Dwayne Johnson) mais il se retrouve embarqué malgré lui dans le braquage des légendaires et inestimables œufs de Cléopâtre. Il devra s’associer à un voleur d’œuvres d’art facétieux (Ryan Reynolds) pour doubler « le Fou », la voleuse la plus recherchée du monde (Gal Gadot).

« Red Notice » est une comédie d’action écrite et réalisé par Rawson Marshall Thurber (« Skyscraper », « Les Miller une famille en herbe », « Dodgeball ») qui s’inspire sans vergogne des comédies d’action qui ont connu maints succès dans les années 1980-1990, avec des références tantôt à « True Lies », tantôt à « Indiana Jones » (dont Ryan Reynolds chantonne le thème en entrant dans un bunker secret) et d’autres déjà cités. Gal Gadot apporte son charme, son dynamisme façon Wonder Woman (avec une jolie scène d’action en robe rouge) et ses œillades ; Dwayne Johnson (« Jungle Cruise ») s’essaye depuis peu à la jouer façon Schwarzie avec une certaine réussite quant à Ryan Reynolds, il multiplie les punchlines qui font mouche (pas toutes) comme il sait si bien le faire dans « Hitman and the bodyguard ».

Critique « Red Notice » (2021) : Carte jaune pour Notice rouge ! - ScreenTune
Netflix Inc - © 2021

Malheureusement le réalisateur/scénariste Rawson Marshall Thurber propose un univers assez prévisible et impersonnel car il ne suffit pas de trois stars pour faire un bon film (ni pour faire une équipe de foot). Netflix a sauté sur l’occasion de récupérer un projet que d’autres avaient délaissé (covid oblige) probablement grâce à l’arrivée de Gal Gadot et Ryan Reynolds sur le projet ; sans oublier l’évident potentiel de franchise chère à la plateforme qui s’apprête à annoncer « Tyler Rake 2 », « The Old Guard 2 », « Army of the Dead », « Enola Holmes 2 », « Bright 2 » …

Critique « Red Notice » (2021) : Carte jaune pour Notice rouge ! - ScreenTune
Netflix Inc - © 2021

Rawson, le scénariste a certes puisé ses influences dans les classiques comme « Benjamin Gates », « True Lies » ou la saga « Indiana Jones » mais la comédie d’aventures est un genre qui nécessite une dextérité sur le fil du rasoir qu’un Steven Spielberg ou un Robert Zemeckis ont su magnifier mais que Rawson malgré quelques films n’a pas encore assimilé ; du coup « Red Notice » même s’il peut être amusant est très loin du souffle épique et des envolées de ces glorieux modèles.

Note : 6,5/10

On peut passer un bon moment mais les prestations des uns et des autres (même ILM) sont en dessous des attentes d’un tel budget (supérieur à celui du premier « Wonder Woman »).

Yves Legrand – Le 13 novemvre 2021

Sources Photos :

  • © Netflix Inc  2021

Vous pourriez aussi aimer :

Critique: « A l'Ouest, rien de nouveau  » (2022) : Chair à canon ! - ScreenTune

Critique « À l’Ouest, rien de nouveau » (2022) : Chair à canon !

Nouvelle adaptation du roman pacifiste du même nom d’Erich Maria Remarque, après notamment celle de 1930, « A l’Ouest, rien de nouveau » nous plonge dans l’enfer des tranchées de la Première Guerre Mondiale. Dans la lignée de « 1917 », le film met en lumière avec une relative sobriété de jeunes soldats allemand, insouciant et patriote, qui vont découvrir l’horreur des combats.

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com