Publicités

Canards à l’orange !

Migration

Après « Les Minions », « Tous en scène » ou le récent « Super Mario Bros », Illumination nous propose son nouveau film : « Migration » de Benjamin Renner.

Notre critique s’anime et prend son envol !

Critique « Migration » (2023) : Canards à l’orange ! - ScreenTune
© 2023 Universal/Illumination & Sony Pictures Belgium

Synopsis :

Alors que Mack (voix française Pio Marmaï) est totalement satisfait de patauger paisiblement et définitivement avec sa famille, dans leur petite mare de Nouvelle Angleterre, sa femme Pam (Laure Calamy) serait plutôt du genre à bousculer un peu cette routine pour montrer à ses enfants – Dax qui n’est déjà plus un caneton et sa petite sœur Gwen – le reste du monde. Lorsqu’ils accueillent, le temps de leur halte, une famille de canards migrateurs, c’est l’occasion rêvée pour Pam de persuader Mack de les imiter et de se lancer dans un périple en famille : destination la Jamaïque, en passant par New York. Alors qu’ils s’envolent vers le soleil pour l’hiver, le plan si bien tracé des Colvert va vite battre de l’aile. Mais la tournure aussi chaotique et inattendue que vont prendre les choses va les changer à jamais et leur apprendre beaucoup plus que prévu.

Soyons honnête avec nos lecteurs, nous étions un brin sceptiques quant au sujet du nouveau film des studios Illumination malgré la présence aux manettes du réalisateur et scénariste français Benjamin Renner (César du Meilleur film d’animation 2017 pour « Le Grand Méchant Renard et autres contes »).

Critique « Migration » (2023) : Canards à l’orange ! - ScreenTune
© 2023 Universal/Illumination & Sony Pictures Belgium

Ce film d’animation, il l’a coécrit avec Mike White (the white lotus) et réalisé en collaboration avec le studio Illumination (« Moi, moche et méchant » en 2010, « Les Minions » en 2015, « Super Mario Bros » en 2023). Il se propose de nous faire vivre le voyage migratoire d’une famille de canards colvert dont le père surprotecteur n’aspire qu’à vivre dans la sécurité de son étang et à protéger sa famille en attisant auprès de ses enfants, dans ses histoires, la peur de l’inconnu et d’un monde rempli de prédateurs.

Critique « Migration » (2023) : Canards à l’orange ! - ScreenTune
© 2023 Universal/Illumination & Sony Pictures Belgium

Brillamment animé, avec les voix françaises de Pio Marmaï (« Les trois Mousquetaires ») et Laure Calamy (« Antoinette dans les Cévennes »), « Migration » fait mouche tant au niveau de l’histoire que des dialogues et sans jamais tomber dans l’excès ou le pathos.

Critique « Migration » (2023) : Canards à l’orange ! - ScreenTune
© 2023 Universal/Illumination & Sony Pictures Belgium

Une migration qui tourne au very bad trip version Illumination ! C’est enlevé, amusant et surtout passionnant jusqu’au dénouement.

 

Construit sur un principe simple, un casanier, un brin peureux, est poussé par sa moitié, pétrie de bon sens, (qui a dit bête comme une oie ?) à sortir de sa zone de confort et à entreprendre une migration puis se découvre un profil de héros emplumé.

NOTE :

0 /10

Une très jolie surprise que vous ne devez pas manquer pour les fêtes tant les thèmes proposés parleront à tous, petits et grands.

Moins dérangeant et plus consensuel que « Les Minions » et « Moi, Moche et Méchant », ce dessin animé s’adresse sans problème aux petits dès 4 ans.

Si le graal des dessins animés mettant en scène des animaux revient à des films comme « Le Roi Lion » ou « Le Livre de la Jungle », celui-ci mérite aussi votre attention pour sa fraîcheur et ses thématiques modernes (un brin vegan ?). 

Yves Legrand – Le 4 décembre 2023

Sources Photos : 

© 2023 Sony Pictures Belgium

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « John Wick : chapitre 4 » (2023) : Carnage à Paris ! - ScreenTune

Critique « John Wick : chapitre 4 » (2023) : Carnage à Paris !

Keanu Reeve revient et n’a rien perdu de son mordant dans « John Wick : Chapitre 4 » ! Bien que sa riche carrière compte des succès tels que « Dracula », « Point break » et surtout son rôle de Néo dans « Matrix », c’est finalement la franchise « John Wick » qui lui colle à la peau.

Notre critique va éviter de se fâcher avec John… On ne sait jamais !

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com