Publicités

Pas sérénissime l’enquête !

Mystère à Venise 

Nous avions laissé Hercule Poirot, naufragé au bord du Nil, en plein Covid. Le détective belge revient sur grand écran pour démêler une histoire de fantôme et un macabre mystère au cœur de Venise dans « Mystère à Venise ».

Notre critique va-t-elle faire spritz ?

Critique « Mystère à Venise » (2023) : Pas sérénissime l’enquête ! - ScreenTune
© 2023 20th Century Studios & Disney Benelux

Synopsis :

Le célèbre Hercule Poirot s’est retiré à Venise et semble vouloir y couler une paisible retraite ; raison pour laquelle un garde du corps (Riccardo Scamarcio) éconduit les importuns. Fraîchement arrivée dans cette ville sinistrée par la Seconde Guerre mondiale, Ariadne Oliver (Tina Frey), auteure de romans policiers, le convie à assister à une séance de spiritisme dans un palazzo prétendument hanté mais lorsqu’un des participants à cette fête d’Halloween est assassiné, le détective se décide, bien malgré lui, à reprendre du service.

Après avoir réalisé « Le Crime de l’Orient-Express » (2017) puis le décevant « Mort sur le Nil » (2021) l’acteur et réalisateur britannique Kenneth Branagh endosse à nouveau le costume d’Hercule Poirot pour nous conter une œuvre d’Agatha Christie jamais portée à l’écran : « Halloween party » (« La fête du potiron » paru en 1969 aussi publié en français sous le titre « Le crime d’Halloween » en 1971). 

Critique « Mystère à Venise » (2023) : Pas sérénissime l’enquête ! - ScreenTune
© 2023 20th Century Studios & Disney Benelux

L’adaptation qu’en a fait le scénariste Michael Green (« Jungle Cruise », « Blade Runner 2049 ») ne suit pas vraiment la trame du roman original d’Agatha Christie mais se pare son histoire de fantômes vénitiens et de malédictions d’une autre dimension intéressante. Toutefois ne vous attendez pas à une aventure horrifique, surnaturelle ou teintée d’épouvante à l’image d’un autre « Insidious » !

Critique « Mystère à Venise » (2023) : Pas sérénissime l’enquête ! - ScreenTune
© 2023 20th Century Studios & Disney Benelux

Plus simplement Kenneth Branagh après le succès de Belfast semble avoir appris de ses erreurs et offre une interprétation plus nuancée de son Poirot, à l’accent français plus marqué, moins pédant, plus détaché, presque à la retraite à l’image du « Maigret » de Patrice Leconte (2022). Il ne veut plus enquêter et c’est Ariadne Oliver, (première rencontre avec Poirot dans « cartes sur table » 1936) une romancière à succès (qu’on compare souvent à un double de papier d’Agatha), dont l’enquêteur principal est Sven Hjerson, un détective finlandais, qui l’invite à cette soirée un peu spéciale…

Critique « Mystère à Venise » (2023) : Pas sérénissime l’enquête ! - ScreenTune
© 2023 20th Century Studios & Disney Benelux

Ce troisième film s’offre une fois encore une mise en scène sublime, dans une Venise de carte postale et des décors très réussis, riche aussi de plans d’une rare virtuosité et d’une photographie remarquable signée par Haris Zambarloukos.

Aux côtés de Kenneth Branagh, on retrouve une distribution majoritairement féminine, Kelly Reilly (« Yellowstone »), Tina Fey (« Qui a tué Maggie Moore » en 2023), Camille Cottin (« Stillwater », « Killing Eve ») l’oscarisée Michelle Yeoh Avatar 2 »), Jamie Dornan (« Agent Stone »), l’Italien Riccardo Scamarcio (« Caravage » en 2022) et le jeune Jude Hill déjà impressionnant d’aisance dans « Belfast ».

Critique « Mystère à Venise » (2023) : Pas sérénissime l’enquête ! - ScreenTune
© 2023 20th Century Studios & Disney Benelux

Moins grandiloquent, plus subtil et plus intimiste que les deux volets précédents, « Mystère à Venise », nous offre un dépaysant voyage dans la Sérénissime et même si la Cité des Doges n’est que l’écrin de l’intrigue, ce « nouveau » Poirot se déguste avec une certaine élégance et pourquoi pas un verre de prosecco.

NOTE :

0 /10

Globalement le fait d’avoir choisi un des romans moins connu et jamais porté à l’écran d’Agatha Christie a du sens puisque « la Duchesse de la Mort » termine les aventures d’Hercule dans « Hercule Poirot quitte la scène » en 1975. Qui sait si l’idée de terminer, non sur une trilogie mais sur une quadrilogie, n’est pas dans les projets de Branagh.

Rassurons notre chroniqueur Damien, celui-ci n’est pas le navet attendu ! Plutôt un bon Poirot vinaigrette !

Yves Legrand – Le 11 septembre 2023

Sources Photos : 

© 2023 Disney Benelux

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « The Whale » (2023) : Charlie et l’impossible quête ! - ScreenTune

Critique « The Whale » (2023) : Charlie et l’impossible quête !

« Mother! » était le dernier film de Darren Aronofsky ; en 2023, le réalisateur adapte « The Whale » la pièce de Samuel D. Hunter créée en 2012 à New York. Brendan Fraser y incarne un homme en état d’obésité morbide soucieux de renouer avec sa fille.

Notre avis voit en Charlie un capitaine Achab étouffé sous le poids des regrets !

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com