Publicités

Man VS Penthouse !

Inside

Présenté en première mondiale en février 2023 à Berlin, « Inside » est un film étonnant bénéficiant de la brillante interprétation de Willem Dafoe, son unique acteur !

Notre avis vous propose de rester inside !

Critique « Inside » (2023) : Man VS Penthouse ! - ScreenTune
© 2023 Sony Belgium

Synopsis :

Nemo (Willem Dafoe) est un cambrioleur, spécialisé dans le vol d’œuvres d’art. Son effraction dans un penthouse de New-York (appartenant au personnage incarné par Gene Bervoets) prend une tournure inattendue et il se retrouve piégé. Bloqué à l’intérieur de l’appartement, au milieu d’œuvres d’art hors de prix mais sans moyen de subsistance, il doit user de toute son ingéniosité et de sa créativité pour survivre.

La langue anglaise a parfois cette particularité de donner trois sens et plus à un même mot. C’est le cas de l’adverbe inside qui peut tour à tour signifier :  dans, à l’intérieur mais aussi en taule !

Critique « Inside » (2023) : Man VS Penthouse ! - ScreenTune
© 2023 Sony Belgium

Le réalisateur belge Vasilis Katsoupis s’est offert un incroyable challenge que l’on pourrait comparer à celui de Robert Zemeckis pour « Seul au monde » ; tenir le spectateur en haleine et en questionnement pendant plus de 90 minutes avec les errements d’un seul personnage coincé dans un appartement. Tout est clairement expliqué dans les cinq premières minutes et dès lors l’errance de Nemo (Willem Dafoe) à l’intérieur de ce loft du dernier étage où plus rien ne fonctionne correctement, s’apparente à un chemin de croix.

Critique « Inside » (2023) : Man VS Penthouse ! - ScreenTune
© 2023 Sony Belgium

L’acteur, à l’instar de Tom Hanks dans le film susnommé, livre une performance remarquable, passant de l’exaltation à l’abattement et même presque à la folie. La thématique du prisonnier qui cherche tous les moyens possibles pour s’échapper a déjà été traitée mais rarement sous l’angle de l’incarcéré malgré lui.

Critique « Inside » (2023) : Man VS Penthouse ! - ScreenTune
© 2023 Sony Belgium

Techniquement bien réussi avec des moyens limités puisque le budget est à peine du demi-million, ce film très inhabituel s’appuie sur la prestation habitée de Willem Dafoe.

NOTE :

0 /10

« Il n’y a pas de création sans destruction » écrit Nemo sur un mur et c’est vrai que cette mise en abîme dans ce penthouse laisse songeur.

Le sujet est intéressant mais pourrait ne pas récolter les suffrages de tous les spectateurs.  

À réserver à un public averti !

Yves Legrand – Le 25 mars  2023

Sources Photos : 

© 2023 Sony Belgium & Focus Features

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « The Fabelmans » (2023) : Spielberg revisite son enfance ! - ScreenTune

Critique « The Fabelmans » (2023) : Spielberg revisite son enfance !

Le film de Steven Spielberg « The Fabelmans » vient de se voir décerner le Golden Globe du meilleur film dramatique et celui du meilleur réalisateur. Ce long-métrage intimiste largement inspiré par l’enfance du cinéaste nous replonge dans l’Amérique des sixties, celle de tous les rêves, de tous les possibles…

Notre avis sur une autobiographie à peine voilée du jeune Steven !

Lire plus »
Critique « Des mains en or » (2023) : Une Isabelle en bronze ! - ScreenTune

Critique « Des mains en or » (2023) : Une Isabelle en bronze !

Isabelle Mergault repasse derrière la caméra après treize ans d’absence avec « Des mains en or » une comédie, véritable ode à la vie, portée par un magnifique trio d’acteurs : Josiane Balasko, Lambert Wilson et Sylvie Testud.

Notre avis s’est inspiré d’une phrase : c’est parce qu’on en attendait rien qu’on a aimé !

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com