Publicités

Tiré à quatre épingles !

The Outfit

Sorti en toute discrétion l’année dernière et disponible depuis peu sur Netflix, « The Outfit » est le premier long métrage comme réalisateur de Graham Moore, scénariste oscarisé pour l’excellent « Imitation Game » en 2015. Ce dernier signe un film de gangster en huis-clos situé dans le Chicago des années 50, gangrené par la pègre.

Porté par la prestance flegmatique de Mark Rylance, quant à lui oscarisé pour son second rôle dans « Le Pont des espions » de Spielberg en 2016, ce récit d’un tailleur minutieux entrainé contre son gré dans des événements violent a quelques atouts à faire valoir et de quoi séduire les amateurs du genre.

Notre verdict…

Critique « The Outfit » (2023) : Tiré à quatre épingles ! - ScreenTune
Copyright 2021 Focus Features, LLC.

Synopsis : 

Leonard, un tailleur anglais crée des costumes sur le célèbre Savile Row de Londres. Mais après une tragédie personnelle, il part à Chicago, où il tient une petite boutique dans un quartier difficile. Il y fabrique de beaux vêtements pour les seules personnes du quartier qui peuvent se les payer est une famille de gangsters dangereux.

Bien que novice en matière de réalisation, Graham Moore se montre à son avantage derrière la caméra et signe, avec « The Outfit », un film noir rétro de bonne facture, on retrouve rapidement ses talents de conteur et un sens du détail qui ont fait la réussite de « Imitation Game ». Pour sa première expérience, il évite de tomber dans l’écueil de la démesure, il a compris qu’il n’est pas utile d’en mettre plein la vue pour convaincre, il opte au contraire pour la sobriété d’un huis-clos habilement construit.

Malgré un budget limité, « The Outfit » se démarque par sa mise en scène sobre et élégante qui sublime les petits espaces et une photographie léchée. Il maximise le cadre de cette boutique filmée de nuit grâce à ses teintes sépia du plus bel effet et sa lumière tamisée qui rend les lieux à la fois chaleureux et inquiétants. Visuellement parlant il n’y a rien à jeter, malgré le cadre restreint, on ressent bien cette atmosphère si particulière du Chicago sulfureux des années 50.

Critique « The Outfit » (2023) : Tiré à quatre épingles ! - ScreenTune
Copyright 2021 Focus Features, LLC.

La réussite du film doit aussi pour beaucoup à son écriture ciselée et ses dialogues habilement cousus. A ce titre, le choix de Mark Rylance dans le rôle du tailleur est parfait, l’acteur britannique de « Dunkerque » et de « Ready Player One » apporte tout le flegme et l’éloquence qui le caractérise à ce personnage taillé sur mesure pour lui.

Narrateur de sa propre histoire, celui que l’on nomme English se révèle comme le personnage central du jeu de dupes qui prend place dans sa boutique que ses gangsters de clients utilisent comme boite aux lettres discrète de leur organisation. Subtile et nuancée, la performance de Mark Rylance est soutenue par une solide distribution dans laquelle se distinguent en outre Zoey Deutch (« The Boyfriend », « Retour à Zombieland »), en secrétaire assidue et Dylan O’Brien (« Le Labyrinthe », « Deepwater ») qui sort enfin de ses rôles pour ado en incarnant avec brio le fils du boss de la pègre, incarné quant à lui par Simon Russel Beale.

Critique « The Outfit » (2023) : Tiré à quatre épingles ! - ScreenTune
Copyright 2021 Focus Features, LLC.

Comme les costumes que le tailleur confectionne, l’intrigue se dessine avec une précision d’orfèvre, chaque couche ayant son importance. La gestion des évènement est menée avec brio, la tension s’installant crescendo au rythme de la voix-off du narrateur (Rylance lui-même) donnant lieu à une sorte de « whodunnit » tortueux assez surprenant et d’une grande habileté.

« The Outfit » joue ainsi avec les codes du polar en distillant les indices au compte-goutte dans un grand final où les intérêts de chacun se révèlent au grand jour. Seulement voilà, après un premier rebondissement intéressant et plausible, on aurait pu s’attendre à une conclusion en bonne et due forme mais le scénario fini par s’enliser dans une suite de retournement de situation qui finissent par lui faire perdre en crédibilité jusqu’à un dernier twist fortuit et totalement dispensable. Un petit accroc dans la couture qui n’entache cependant pas l’ensemble d’un costume bien proportionné

Critique « The Outfit » (2023) : Tiré à quatre épingles ! - ScreenTune
Copyright 2021 Focus Features, LLC.

« The Outfit » s’avère être un excellent polar dans la plus pure tradition des films noir d’antan. Pour sa première réalisation, Graham Moore signe un huis-clos sobre et efficace accompagné d’un scénario bien ficelé qui parvient,  sans fioritures, à nous tenir en haleine tout du long. À cela s’ajoute un casting de qualité dans lequel Mark Rylance tire son épingle du jeu

Le néo-réalisateur a confectionné avec soin un film à la mise en scène maîtrisée dans un style assez classique. La photographie vintage et l’éclairage tamisé donnent un certain cachet à l’ensemble tandis que les décors habilement agencés de la boutique servent admirablement l’intrigue.

Malgré un petit défaut au niveau de l’ourlet, le costume « The Outfit » est une confection de qualité,  à l’allure cintrée, dont le style sobre et élégant saura séduire les amateurs. Car si l’habit ne fait pas le moine, le costume fait le tailleur… et la bobine fait le film.

NOTE :

0 /10

Une note logique pour ses dialogues efficaces, son sens du rythme et sa mise en scène soignée. Le tout servi par un scénario à tiroirs bien huilé dont la conclusion est malheureusement gâchée par une dernière scène superflue qui coûte cher au décompte final.

Damien Monami Legros – Le 5 avril  2023

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « It Lives Inside » (2023) : Jack in the box! - ScreenTune

Critique « It Lives Inside » (2023) : Jack in the box!

Premier long métrage de Bishal Dutta, un réalisateur indien connu et récompensé une dizaine de fois pour ses nombreux courts-métrages, « It lives inside » prend prétexte d’une entité spécifique à une culture pour tenter de renouveler le genre fantastique.

Notre critique à défaut de vase brise le bocal à Pishacha !

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com