Publicités

  La vengeance dans la peau (ou plein pot !) 

FAST & FURIOUS X

Thème assez récurrent dans la saga « FAST & FURIOUS », la vengeance revient une fois de plus sous les traits, cette fois, de Jason « Aquaman » Momoa. Notre avis sur le dixième opus d’une saga commencée il y a 21 ans !

Mettez votre ceinture !

Critique « Fast & Furious X » (2023) : La vengeance dans la peau (ou plein pot !) ! - ScreenTune
© 2023 Universal Studios

Synopsis :

Après bien des missions et contre toute attente, Dom Toretto (Vin Diesel) et sa famille ont su devancer, surpasser et distancer tous les adversaires qui ont croisé leur route. Ils sont aujourd’hui face à leur ennemi le plus terrifiant et le plus intime : émergeant des brumes du passé, ce revenant assoiffé de vengeance est bien déterminé à décimer la famille en réduisant à néant tout ce à quoi, et surtout à qui Dom ait jamais tenu.

Dans « FAST & FURIOUS 5 » (2011), Dom et son équipe avaient fait tomber l’infâme ponte de la drogue brésilienne, Hernan Reyes (Joaquim de Almeida), en précipitant son empire du haut d’un pont de Rio De Janeiro. Ils étaient loin de se douter que son fils Dante (Jason Momoa) avait assisté à la scène et qu’il avait passé ces douze dernières années à échafauder le plan infernal qui exigerait de Dom un prix ultime.

Critique « Fast & Furious X » (2023) : La vengeance dans la peau (ou plein pot !) ! - ScreenTune
© 2023 Universal Studios

Dante va débusquer et traquer Dom et sa famille aux quatre coins du monde, de Los Angeles aux catacombes de Rome, du Brésil à Londres et de l’Antarctique au Portugal. De nouvelles alliances vont se former et de vieux ennemis revenir. Mais tout va basculer quand Dom va comprendre que la cible principale de Dante n’est autre que son fils à peine âgé de 8 ans.

C’est un peu ce que la bande annonce laissait entendre…et craindre ; « Fast and Furious » ou la vengeance 3.0 ! En effet nous avons connu la vengeance du frère de Shaw, puis celle du petit frère Toretto prénommé Jakob (incarné par John Cena) ; voici venu le temps du fils de Hernan Reyes. Qu’il est loin le temps du flic infiltré (le regretté Paul Walker dont l’ombre plane toujours et sa fille Meadow fait une apparition) et des rodéos à la nuit tombée fleurant bon les drifts et l’asphalte surchauffée. 

Critique « Fast & Furious X » (2023) : La vengeance dans la peau (ou plein pot !) ! - ScreenTune
© 2023 Universal Studios

Ce dixième opus de la saga « Fast & Furious », censé être le premier d’une nouvelle trilogie est signé Louis Leterrier un réalisateur français qui a débuté sa carrière avec « Le transporteur » opus 1 (2002) et 2 (2005), « L’incroyable Hulk »(2008), « Insaisissables » (2013) , ou encore la série « Lupin » dont il a signé les trois premiers épisodes, « Loin du périph » (2022).

Au programme la désormais classique surenchère de cascades dont on pourrait presque regretter qu’il n’y ait pas à chaque fois la mention : « A ne pas reproduire chez soi ! » tant on frise l’overdose et l’absurde (assumé). Nous avions déjà ironisé sur l’absence de la police dans le Paris de « John Wick 4 », nous ne pouvons que relever les mêmes carences policières dans la ville de Rome de « Fast X » et on en viendrait presque à penser que Hollywood voit l’Europe comme une zone de non droit ! 

Critique « Fast & Furious X » (2023) : La vengeance dans la peau (ou plein pot !) ! - ScreenTune
© 2023 Universal Studios

Ces réflexions pourraient être exprimées par un esprit grincheux mais malheureusement les situations et les scénarios des derniers films de la saga sont de plus en plus absurdes voire grotesques. Les dialogues sont répétitifs comme les sempiternelles répliques de Dom sur la protection de sa famille quant à ceux entre le méchant et les différents héros, ils frisent la banalité sans nom. C’est clair, on ne discute plus, on vaporise façon puzzle! (Michel Audiard revient STP !)

Critique « Fast & Furious X » (2023) : La vengeance dans la peau (ou plein pot !) ! - ScreenTune
© 2023 Universal Studios

Mais malgré tout, on aime l’ambiance « Fast & Furious », une saga gonflée à l’adrénaline qui ne prend rien ou presque au sérieux. Une série de films qui invente des cascades de plus en plus folles au point qu’ils osent même les faire dans l’espace (« Fast 9 »).

L’histoire de ce dixième épisode se décline sur trois films le 11 sera aussi signé Leterrier) , ce qui explique sans doute que certains personnages sont réduits à la portion congrue entre les revenants, les éternels seconds rôles et les petits nouveaux…

Critique « Fast & Furious X » (2023) : La vengeance dans la peau (ou plein pot !) ! - ScreenTune
© 2023 Universal Studios

« FAST X » devrait sans doute avoir un joli succès au box-office car il y a un public amateur pour ce type de film au cinéma mais ce n’est pas le meilleur divertissement de la saga !

NOTE :

0 /10

C’est difficile de noter « FAST X » car une fois encore la barre des cascades est mise très haut mais malheureusement le scénario est bâti sur du sable (2) et même si Jason Momoa campe un des meilleurs antagonistes de la saga (+1), l’abondance de protagonistes ralentit le rythme du film et nuit aux situations. Il en faut un peu pour chacun et le dosage ne nous a pas satisfait.

Yves Legrand – Le 21 mai  2023

Sources Photos : 

© 2023 Universal Studios

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « Agent Stone » (2023) : Gal erre ? - ScreenTune

Critique « Agent Stone » (2023) : Gal erre ?

Dans « Red Notice » (2021), Gal Gadot avait pour partenaires Dwayne Johnson et Ryan Reynolds. Cette fois, elle incarne l’ « Agent Stone » dans une version féminine assumée du célèbre 007 ou de l’Ethan Hunt de « Mission Impossible ».

Notre critique d’un film qu’on annonce comme une nouvelle franchise sur Netflix !

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com