Publicités

Se faire un nom et le porter haut !

Les Lions de Sicile 

Nouvelle série dans le catalogue Disney +. « Les Lions de Sicile », adaptation des romans de Stefania Auci, promet histoires d’amour, conflits de loyauté et affrontements politiques dans le Palerme du XIXème siècle, période charnière pour l’histoire de l’Italie.

Notre critique vous convie en Sicile, sur les traces des Florio et de leurs descendants !

Critique série « Les Lions de Sicile » (2023) : Se faire un nom et le porter haut ! - ScreenTune
© 2023 Disney+

Synopsis :

1799, Paolo (Vinicio Marchioni) et Ignazio Florio () quittent leur Calabre natale pour s’installer à Palerme. Passionnés, ambitieux, les deux frères et leur famille n’aspirent qu’à une chose : se hisser parmi les puissants de la ville. C’est compter sans le mépris des palermitains qui voient d’un mauvais œil ces étrangers dont « le sang pue la sueur ». À force d’obstination et de volonté, les Florio, en se lançant dans le commerce d’épices, se frayent un chemin qui, un jour peut-être, leur donnera un empire. Mais leur réussite ne les protège pas de drames plus intimes, car Paolo et Ignazio, pourtant unis comme les doigts de la main, aiment la même femme…

La première saison des « Lions de Sicile » est une série proposée sur Disney + adaptée du premier tome du best-seller écrit par Stefania Auci publié en 2019. Cette mini-série en huit épisodes sur un scénario de Ludovica Rampoldi et Stephen Sarde relate l’histoire de la famille Florio et de ses descendants sur plus d’un siècle à travers les événements politiques majeurs qui ont secoué la Sicile jusqu’en 1861, date de l’unification de l’Italie. 

Critique série « Les Lions de Sicile » (2023) : Se faire un nom et le porter haut ! - ScreenTune
© 2023 Disney+

Pour les passionnés de biopic et de reconstitution historique, « Les Lions de Sicile » est une merveilleuse plongée dans l’Histoire et celle moins connue de la Sicile entre la fin du XVIIIème siècle et le XXème.

 C’est en 1799, que les frères Paolo et Ignazio Florio quittent leur Calabre natale pour arriver à Palerme.  A cette même date, les troupes françaises envahissent le royaume des Deux Siciles et investissent sa capitale, Naples.  Le Roi Ferdinand IV se réfugie alors en Sicile, à Palerme, où aidé par les Anglais, il parvient à soustraire l’île aux troupes révolutionnaires. 

Critique série « Les Lions de Sicile » (2023) : Se faire un nom et le porter haut ! - ScreenTune
© 2023 Disney+

Les deux frères Florio vont alors réussir à passer de pauvres marchands d’épices à véritables commerçants d’envergure tandis que les Anglais engagent la Sicile sur la voie des réformes, malgré l’hostilité de l’aristocratie. Ils réforment l’économie, suppriment la féodalité et tentent d’ouvrir la société aux idées libérales. Quant aux Florio, ils parviennent, en peu de temps et à force de travail à créer un véritable empire, souvent grâce aux idées révolutionnaires de Vincenzo, fils de Paolo. Les Anglais quittent l’île en 1815, lors du départ du roi de Palerme pour Naples. 

Critique série « Les Lions de Sicile » (2023) : Se faire un nom et le porter haut ! - ScreenTune
© 2023 Disney+

En 1820, les Carbonari se soulèvent et prennent le contrôle de la ville de Palerme. La répression sera encore une fois terrible. De 1825 à 1859, quelques avancées politiques et sociales voient le jour avec un assouplissement de l’absolutisme, relayé par Mazzini et ses compagnons qui travaillent au renversement par la force de la monarchie. Les Florio traversent ces périodes de turbulences en essayant toujours de ménager les uns et les autres mais Vincenzo se révèle aussi inventif et dynamique.

En quelques années, il acquiert des terrains, des maisons et crée une société de navigation. Il développe aussi le commerce de thon à l’huile et en boîte en Sicile (Thon de Favignana). Les Florio vont aussi concurrencer les britanniques dans la production et la diffusion du vin Marsala.

Critique série « Les Lions de Sicile » (2023) : Se faire un nom et le porter haut ! - ScreenTune
© 2023 Disney+

Au casting de cette fresque historique, on remarque des acteurs appréciés du public, tels que Miriam Leone (Giulia Portalupi, l’épouse de Vincenzo), Miss Italie 2008, connue pour son rôle dans « Squadra criminale » et Michele Riondino incarne Vincenzo (Montalbano, les premières années). Les fans de séries italiennes retrouveront aussi Eduardo Scarpetta (Lidia fait sa loi) dans le rôle d’Ignazio Junior mais aussi Donatella Finocchiaro (Youtopia) Ester Pantano, Adèle Cammarata et Paolo Briguglia qui complètent la distribution.

« Les Lions de Sicile » est une production italienne réalisée par Paolo Genovese (Parfaits étrangers, Tout est la faute de Freud) manque parfois de prises de risque, par exemple dans son évocation de la condition féminine, mais la reconstitution historique visuellement très brillante et colorée, le soin apporté aux costumes et aux décors emporte l’adhésion du spectateur.

« Les lions de Sicile » sur Disney + sera-t-il un succès ? Pour notre part, nous avons hâte de voir le tome 2 de la saga des Florio signée Stefania Auci et intitulé Le triomphe des lions !

NOTE :

0 /10

Les deux personnages principaux de la saga, interprétés respectivement par Michele Riondino (Chaque fidélité) et Miriam Leone (Marilyn a les yeux noirs) sont habités par une farouche volonté de réussite. Un couple attachant extraordinairement bien campé qui traverse les époques et vieillit sous nos yeux avec raffinement et élégance. Toutefois, la narration est à la fois la force et la faiblesse de cette série. Un récit cohérent, classique, qui amène l’histoire là où elle doit aller mais sur un rythme mélancolique. La surprise vient peut-être de la bande musicale plutôt éclectique, mélangeant les genres.  

Une saga des Florio qui vous apprendra à mieux comprendre la Sicile et qui se traduit dans le Palerme de la fin du XIXe siècle par la construction de bâtisses prestigieuses au cœur de la ville comme le Teatro Massimo, dont les Florio furent les mécènes (vaste coupole et fronton monumental), censé concurrencer rien moins que l’Opéra de Paris.

 

Yves Legrand – Le 27 février  2024

Sources Photos : 

© 2023 Disney+

Vous pourriez aussi aimer :

Critique TRIGGER POINT saison 2 : La Boum 2 ! - ScreenTune

Critique TRIGGER POINT saison 2 (2023) : La Boum 2 !

Retour à Londres pour Lana (Vicky McClure) qui, une fois encore, va devoir jouer de la pince coupante pour sauver la City. La deuxième saison de « Trigger Point » créée et écrite par Daniel Brierley est toujours sous haute tension.

Notre critique s’avance en terrain miné.

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com