Publicités

Et ils vont s’en mordre les doigts

La Main (Talk To Me)

Après le succès de « Smile », voici « La Main » la nouvelle petite sensation horrifique venue d’Australie et distribuée par l’excellent studio A24 où de jeunes adolescents remplacent la planche de Ouija par une main terrifiante.

Premier long métrage des frères Danny et Michael Philippou plus connus sous le nom de « RACKARACKA » sur Youtube et qui cumulent plus d’un milliard de vues sur la plateforme.

Retour sur un petit phénomène au budget modeste de cinq millions de dollars qui en a déjà engrangé plus de 50 millions dans le monde.

Notre critique qui claque des doigts !

Critique « LA MAIN » (TALK TO ME) (2023) : Et ils vont s’en mordre les doigts… - ScreenTune
© 2023 A24 & O'Brother Production

Synopsis :

Lorsqu’un groupe d’amis découvre comment conjurer les esprits à l’aide d’une mystérieuse main hantée, ils deviennent accros à ce nouveau frisson, et l’expérience fait le tour des réseaux sociaux. Une seule règle à respecter : ils ne doivent pas tenir la main plus de 90 secondes. Lorsque l’un d’entre eux l’enfreint, ils vont être rattrapés par les esprits, les obligeant à choisir : à qui se fier, aux morts ou aux vivants ?

De nos jours, très peu de films de genre peuvent se targuer d’être originaux et d’être identifiés aux studios qui les produisent. Alors que les productions BlumHouse commencent tout doucement à tourner en rond, le studio A24 qui a notamment produit « Hérédité » et « Midsommar » d’Ari Aster ou « The Lighthouse » de Robert Eggers a acquis une sacrée réputation dans le cinéma de genre et ce n’est pas leur dernière production, qui contredira notre impression.

Critique « LA MAIN » (TALK TO ME) (2023) : Et ils vont s’en mordre les doigts… - ScreenTune
© 2023 A24 & O'Brother Production

Les deux cinéastes australiens Danny et Michael Philippou nous offrent plus que des frissons dans leur premier film avec une réflexion sur l’adolescence, le deuil ou l’absence d’un cocon familial à travers le personnage de Mia, brillamment interprété par Sophie Wilde.

Critique « LA MAIN » (TALK TO ME) (2023) : Et ils vont s’en mordre les doigts… - ScreenTune
© 2023 A24 & O'Brother Production

En conjuguant toutes leurs références cinématographiques de « L’Expérience Interdite » en passant par « Mirrors », les deux jeunes cinéastes ont le mérite de proposer des personnages torturés et dramatiques dans une mythologie cohérente comme ils le mentionnent dans le dossier de presse du film :

« Nous sommes très inspirés par les films d’horreur psychologique intelligents de ces dernières années, qui reflètent la société actuelle mais avec un regard classique.

Ces films ne sont pas seulement divertissants, ils font évoluer la forme en respectant l’intelligence du public.

Compte tenu de l’immense popularité du genre horrifique à l’heure actuelle – et de l’appétit pour des films d’horreur plus sophistiqués sur le plan émotionnel, qui disent quelque chose sur le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.

Nous espérons que la combinaison d’un concept fort et de personnages réels et riches dans « La Main » non seulement touchera un large public, mais suscitera également une réponse qui générera des réflexions et des conversations de la part d’un public international de tous âges. »

Critique « LA MAIN » (TALK TO ME) (2023) : Et ils vont s’en mordre les doigts… - ScreenTune
© 2023 A24 & O'Brother Production

Certes « La Main » ne révolutionne pas le genre et respecte le cahier des charges horrifiques mais le film a le courage de proposer quelques beaux frissons notamment la séance de spiritisme qui tourne mal.

Pourtant, malgré son potentiel, le film ne peut s’empêcher de tomber dans les travers du genre avec un rythme et une angoisse qui retombent passée la scène centrale qui fait perdre au film son intensité horrifique.

On soulignera quand même de belles promesses et on remerciera les cinéastes d’avoir peu utilisés les jump scares inhérents au genre.

Critique « LA MAIN » (TALK TO ME) (2023) : Et ils vont s’en mordre les doigts… - ScreenTune
© 2023 A24 & O'Brother Production

« La Main » est un bon teen-movie d’horreur généreux au savoir-faire certain. Danny et Michael Philippou ont le mérite de réinventer un peu le genre en proposant une réflexion sur les réseaux sociaux, le deuil et les traumas d’une adolescente très bien incarnée par Sophie Wilde.

Un train-fantôme sympathique pour un premier film malgré quelques facilités scénaristiques.

NOTE :

0 /10

2 points pour son ambiance, 2 points pour sa générosité et son message social et 1 point pour Sophie Wilde qui porte le film sur ses épaules et 1 point pour le retour de Miranda Otto (Eowyn dans « Le Seigneur des Anneaux ») qui fait plaisir !

Nul doute que nous entendrons encore parler des deux frères Philippou vu ce joli succès au Box-Office.

Julien Legrand – Le 28 août 2023

Sources Photos : 

© 2023 O’Brother Production : http://www.obrother.be/talk-741800-806503.html

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « Misanthrope » (2023) : Sueurs Noires ! - ScreenTune

Critique « Misanthrope » (2023) : Sueurs Noires !

« Misanthrope », « To Catch a Killer » en anglais ou « Chasse au tueur » (au Québec) de Damián Szifrón est porté par l’actrice et militante écologiste Shailene Woodley.

Notre critique d’un film maîtrisé qui nous a donné des sueurs…noires !                                                      

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com