Publicités

Les héritières de « Bond »

The 355

Un an après une première bande annonce ; « The 355 » va enfin être présenté au public. Réalisé par Simon Kinberg (« X-Men : Dark Phoenix »), ce film d’espionnage est porté par une équipe d’espionnes internationales qui n’ont pas froid aux yeux.

Notre avis d’homme sur ces drôles de dames !

Critique « The 355 » (2022) : Les héritières de « Bond » - ScreenTune
© 2022 Belga Films

Synopsis :

Une clé de décryptage contenue dans un boitier capable de prendre le contrôle de réseaux informatiques est tombée entre de mauvaises mains. Les agences de renseignements du monde entier envoient leurs agentes les plus redoutables là où l’arme destructrice a été localisée : à Paris. Leur mission : empêcher des organisations terroristes ou gouvernementales de s’en emparer pour déclencher un conflit mondial. Les espionnes vont devoir choisir entre se combattre ou s’allier…

« The 355 » est au départ un code pour désigner une « Dame ». Elle a travaillé avec les patriotes américains pendant la guerre d’indépendance en tant qu’espionne et a probablement été recrutée par Woodhull dans le réseau d’espionnage. La véritable identité de l’agent 355 est restée inconnue, mais certains faits la concernant sont établis. De nombreuses séries TV font référence à cette espionne.

Critique « The 355 » (2022) : Les héritières de « Bond » - ScreenTune
© 2022 Belga Films

Le long métrage de Simon Kinberg nous offre cinq espionnes « badass », Jessica Chastain (CIA), Lupita Nyong’o (MI6), Pénélope Cruz (Colombie), Diane Kruger (Allemagne) et Bingbing Fan (Chine), toutes expertes dans leur domaine qui vont choisir de s’unir (provisoirement) pour déjouer les ambitions destructrices d’une organisation criminelle aux ramifications mondiales (un autre « Spectre » quoi !).

Le thriller est habilement mené et s’apparente à « Mission Impossible » par la notion d’équipe (plutôt qu’à Jason Bourne), les capacités informatiques nécessaires et ses incessants voyages à travers le monde. Le côté féminin et multiculturel est intéressant avec en version originale nos actrices qui s’expriment dans leur langue maternelle ce qui ouvre la porte à des quiproquos amusants et un asset dans sa dimension internationale. Le style « mousquetaire » est aussi un des atouts de ce « Bond » au féminin avec Chastain et Kruger qui s’offrent de jolies cascades (entre autres dans les rues de Paris), de belles castagnes aussi.

Critique « The 355 » (2022) : Les héritières de « Bond » - ScreenTune
© 2022 Belga Films

Bon ; tout cela est malheureusement un peu manichéen car avec #MeToo on a un peu l’impression d’un renversement sans nuance des rôles. Nous, les filles, sommes les gentilles, les hommes sont des méchants, des traîtres à leur patrie etc… Heureusement que Pénélope téléphone régulièrement à son mari et à ses enfants (en espagnol dans le texte) sinon aurait droit à une nouvelle vision du bien et du mal.

« The 355 » est un bon divertissement ; prélude peut-être à une trilogie, car les actrices semblent s’être bien amusées à jouer les super espionnes ; le spectateur peut-être un peu moins car même si l’action prime, il manque au film une vraie direction d’actrices et un « je ne sais quoi » qui aurait pu en faire une « bombe » cinématographique.

Note : 6,5/10

Jessica Chastain, Lupita Nyong’o , Pénélope Cruz, Diane Kruger et Bingbing Fan ; c’est un casting dont beaucoup rêverait…

Yves Legrand – Le 4 janvier 2022

Sources Photos :

  • © 2022 Belga Films

Vous pourriez aussi aimer :

Critique: « A l'Ouest, rien de nouveau  » (2022) : Chair à canon ! - ScreenTune

Critique « À l’Ouest, rien de nouveau » (2022) : Chair à canon !

Nouvelle adaptation du roman pacifiste du même nom d’Erich Maria Remarque, après notamment celle de 1930, « A l’Ouest, rien de nouveau » nous plonge dans l’enfer des tranchées de la Première Guerre Mondiale. Dans la lignée de « 1917 », le film met en lumière avec une relative sobriété de jeunes soldats allemand, insouciant et patriote, qui vont découvrir l’horreur des combats.

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com