Publicités

Y-a-t-il un prédateur sexuel à Hollywood ?

She Said

Après l’oscarisé « Spotlight », une nouvelle magnifique illustration du travail de deux journalistes d’investigation dont l’enquête va cette fois déconstruire le milieu du cinéma et favoriser l’émergence de la parole des femmes au travers de #MeToo.

Notre avis  a du bon sens et ne va rien critiquer…nous aussi on a aimé !

Critique « She Said » (2022) : Y-a-t-il un prédateur sexuel à Hollywood ? - ScreenTune
Photo prise par JoJo Whilden - © 2022 Universal Studios & Sony Belgium

Synopsis :

2016, Megan Twohey, journaliste au New York Times, vient de traiter plusieurs affaires d’ harcèlement sexuel impliquant un certain…Donald Trump qui vient malgré tout d’être élu. Lorsqu’elle revient de son congé d’accouchement, elle fait équipe avec Jodi Kantor qui tente d’obtenir des témoignages sur les plaintes pour harcèlement sexuel (classées sans suite) déposées par certaines actrices et assistantes d’un grand producteur d’Hollywood. Les deux jeunes femmes vont chercher à convaincre certaines de témoigner sous leur vrai nom !

« She Said » est un film de Maria Schrader (la série « Unorthodox » en 2020), adapté du livre éponyme qui relate le remarquable travail d’enquête de deux journalistes  du New York Times, Jodi Kantor et Megan Twohey, couronnées du Prix Pulitzer en 2018.

Lorsque l’article, conclusion de mois d’investigations, est publié le 5 octobre 2017 ; il constitue l’étincelle qui va amener la chute d’un Mogol d’Hollywood, le faiseur d’Oscars Harvey Weinstein et précipiter la chute de la société de production Miramax. Mais l’article va aussi contribuer à libérer la parole des femmes victimes les violences sexuelles ou de sexisme et la déferlante #MeToo va rapidement dépasser le milieu du cinéma. 

Critique « She Said » (2022) : Y-a-t-il un prédateur sexuel à Hollywood ? - ScreenTune
Photo prise par JoJo Whilden - © 2022 Universal Studios & Sony Belgium

L’actrice et dramaturge Zoe Kazan, petite-fille du célèbre Elia Kazan (2 oscars de meilleur réalisateur en 1948 pour  « Le mur invisible » et en 1955 pour « Sur les quais ») interprète la jeune journaliste Jodi Kantor tandis que Carey Mulligan (BAFTA 2009 pour « Une éducation ») incarne Megan Twohey.

Le film s’intéresse habilement à la complémentarité des deux jeunes mères; la seconde ayant d’ailleurs du mal à se remettre d’une dépression post partum. À Jodi  Kantor, le travail de persuasion et d’empathie pour tenter d’obtenir le témoignage des victimes, les secrétaires particulières, les employées de Miramax ou les jeunes actrices attirées sous divers prétextes dans les suites d’hôtel.

Á charge pour Megan Twohey, d’affronter  les avocats ou les lieutenants de Weinstein.

Critique « She Said » (2022) : Y-a-t-il un prédateur sexuel à Hollywood ? - ScreenTune
Photo prise par JoJo Whilden - © 2022 Universal Studios & Sony Belgium

Au contraire de la remarquable enquête de l’équipe du Boston Globe sur la pédophilie dans l’Eglise catholique dans le brillant « Spotlight » centrée sur la ville de Boston nous suivons les tentatives de Jodi pour recueillir des témoignages en Californie, à Londres , au Pays de Galles auprès des assistantes ou des actrices (nommément citées dans le film).

Qu’il s’agisse de Rose McGowan, Gwyneth Paltrow ou Ashley Judd (qui joue son propre rôle) une des premières à avoir nommément dénoncé le harcèlement sexuel et le chantage sur sa carrière que lui avait fait subir Harvey Weinstein.

Critique « She Said » (2022) : Y-a-t-il un prédateur sexuel à Hollywood ? - ScreenTune
Photo prise par JoJo Whilden - © 2022 Universal Studios & Sony Belgium

Presque cinquante ans se sont écoulés depuis  « Les Hommes du président » (1976) l’enquête du Washington Post menée par Bob Woodward (Robert Redford) et Carl Bernstein (Dustin Hoffman) qui  provoqua la chute du président Nixon, cette fois grâce à deux journalistes aguerries soutenues par leur éditrice Rebecca Corbett (Patricia Clarkson) et leur rédacteur en chef, Dean Baquet (André Braugher ) c’est un long travail d’investigation qui ébranla toute l’industrie d’Hollywood !

Dommage que ce long métrage qui illustre le remarquable travail d’investigation de deux journalistes tenaces, récompensées du prix Pulitzer (comme les journalistes du Globe et du Washington Post), arrive après les deux films mythiques précités car il mérite sans nul doute le même intérêt, la même audience et les mêmes récompenses.

NOTE :

0 /10

Maria Schrader réalise une mise en scène d’une grande sobriété laissant ses deux actrices jouer de leurs doutes face aux tourments des victimes, à la complexité de l’enquête et à leur propre gêne face aux révélations qu’elles obtiennent; le film s’ accompagne d’une bande musicale empreinte de gravité signée Nicholas Brittell. 

« She Said » monte lentement en intensité dramatique jusqu’au face-à-face entre l’équipe éditoriale du New York Times au complet et Harvey Weinstein et ses avocats, au moment de publier…
 Passionnant !

Sources Photos : 

© 2022 Sony Belgium

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « Mort sur le Nil » (2022) : La croisière s'amuse - ScreenTune

Critique « Mort sur le Nil » (2022) : La croisière s’amuse

Après avoir réalisé « Le Crime de l’Orient-Expess » en 2017, c’est tout naturellement que Kenneth Branagh s’attaque de nouveau à l’œuvre d’Agatha Christie en adaptant cette fois le tout aussi culte « Mort sur la Nil ». L’acteur et réalisateur britannique endosse à nouveau le costume d’Hercule Poirot et sa fameuse moustache.

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com