Publicités

Lorsqu’un enfant disparaît

LOU

Projet de Bad Robot, la société de J.J. Abrams, « Lou », un thriller dirigé par Anna Foerster avec au générique l’oscarisée Allison Janney, Jurnee Smollett, Logan Marshall-Green, Ridley Bateman et Matt Craven débarque sur Netflix.

Notre avis sur un film où les héroïnes se mouillent au propre comme au figuré !

Critique « Lou » (2022) : Lorsqu’un enfant disparaît… - ScreenTune
© 2022 Netflix

Synopsis :

Vee Dawson (Ridley Bateman) une petite fille se fait enlever à la faveur d’une nuit de tempête. Sa mère Hannah (Jumee Smollett) demande l’aide de Lou (Allison Janney), sa mystérieuse propriétaire et voisine pour retrouver la trace de son enfant et de son ravisseur. Lou ne semble pas prête à s’impliquer jusqu’à ce qu’un étrange détail la fasse changer d’avis… Leur périple va les pousser à dépasser leurs limites et révéler lde sombres secrets de leurs passés…

Le scénario tient malheureusement sur un timbre poste mais deux brillantes actrices impliquées et qui n’ont pas peur de se mouiller… au propre comme au figuré vont porter le film.

Critique « Lou » (2022) : Lorsqu’un enfant disparaît… - ScreenTune
Photo by Liane Hentscher © 2022 Netflix

Une réalisation maîtrisée de Anna Foerster, une ex-directrice de la photo qui après avoir signé quelques épisodes dans des séries (5 épisodes « d’Esprits Criminels » et 4 de « Outlander » entre autres) a fait ses débuts au cinéma avec « Underworld Blood Wars » (2016) et désormais adoubée par J.J. Abrams qui se va certainement très vite lui confier d’autres projets. Si l’intrigue n’est pas compliquée, elle ne se résume pas seulement à une chasse à l’homme en mode survival par une tempête qui ajoute au dramatique de la situation.

Anne Foerster filme les trois quarts du temps en pleine nature dans une région verdoyante en bord de mer typique du nord-ouest du Pacifique. Evidemment la photographie est hyper soignée, se jouant de la pluie et du crachin jusqu’à la nuit.

Critique « Lou » (2022) : Lorsqu’un enfant disparaît… - ScreenTune
Photo by Liane Hentscher © 2022 Netflix

Allison Janney incarne la proprio, voisine, froide et mystérieuse au centre de l’histoire. Un rôle de costaude aux antipodes des rôles habituels de cette actrice de 62 ans (« Scandale » en 2020 de Jay Roach) multi récompensée (oscar pour « Moi, Tonya » et 7 Primetime Emmy Awards pour ses prestations dans « A la Maison Blanche » et « Mom ») dont elle s’acquitte avec une belle énergie.

Les deux actrices portent cette randonnée dramatique sur leurs pas si frêles épaules et réussissent à nous embarquer dans cette mission sauvetage improbable qui si elle tient du « Taken » a le mérite d’être filmée en pleine nature.

NOTE :

0 /10

La fin un peu expéditive et à tendance psychanalytique déçoit et il existe un possible cliffhanger que nous ne commenterons pas.

Yves Legrand – Le 6 octobre 2022

Sources Photos : 

© 2022 Netflix

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « Les Chroniques de Noël 2 » (2020) : Monsieur et Madame Noël sauvent la fête ! - ScreenTune

Critique « Les Chroniques de Noël 2 » (2020) : Monsieur et Madame Noël sauvent la fête !

En 2018, « Les  Chroniques de Noël »  une comédie familiale réalisée pour Netflix par Clay Kaytis et produite par Chris Colombus connut un beau succès sur la plateforme. Ce chapitre 2 voit le retour de Kurt Russell mais également de l’actrice Goldie Hawn aperçue sous la forme d’un caméo dans le rôle de la Mère Noël. Notre avis sur ce nouvel opus sans trop dévoiler la magie de Noël !

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com