Publicités

Une enfant sous influence !

DALVA

Le premier film d’Emmanuelle Nicot, « Dalva » a été présenté en première mondiale lors de la Semaine de la critique à Cannes en 2022 et a depuis fait une belle carrière dans les festivals couronné de nombreux prix.

Cette première réalisation extrêmement maîtrisée d’un sujet particulièrement difficile est illuminée par deux jeunes filles au talent indéniable…

Nous sommes Dalva !

Critique « Dalva » (2023) : Une enfant sous influence ! - ScreenTune
© 2023 O'Brother Distribution

Synopsis :

Dalva, (Zelda Samson) une jeune fille de douze ans vit déjà comme une “femme” jusqu’au jour où elle est brusquement et nuitament retirée de la maison qu’elle occupe avec son “homme”. D’abord révoltée et dans l’incompréhension totale, elle va faire la connaissance de Jayden un éducateur (Alexis Manenti) et de Samia (Fanta Guirassy ou Guirassi) une autre adolescente au fort caractère. Une nouvelle vie semble alors s’offrir à Dalva, celle d’une jeune fille de son âge… 

Doté d’un excellent scénario, habilement filmé (avec des moyens limités) l’histoire interroge et interpelle car la victime révoltée est ici dans le déni de ce qu’elle a vécu. Une scène (muette) cependant semble nous faire comprendre que Dalva est en train de changer… Pas sûr que tout le monde l’interprète clairement… mais dans la seconde partie du film, elle rencontre une deuxième fois sa mère (Sandrine Blancke) et Dalva qui s’est coupée les cheveux regarde la couleur de ceux de sa mère et semble y trouver des réponses…

Critique « Dalva » (2023) : Une enfant sous influence ! - ScreenTune
© 2023 O'Brother Distribution

La puissance des non-dits est un élément central du long métrage. L’histoire de Dalva avant son placement en foyer nous sera évoquée au compte-gouttes. Nous n’allons pas les divulgâcher car ils sont importants pour comprendre le travail de reconstruction de Dalva et Emmanuelle Nicot la réalisatrice tisse habilement la trame de son propos, aidée il est vrai par deux jeunes actrices épatantes Zelda Samson (2 prix d’interprétation et Fanta Guirassy : prix d’interprétation Namur 2022) absolument confondantes de naturel dans les personnages qu’elles incarnent. 

Critique « Dalva » (2023) : Une enfant sous influence ! - ScreenTune
© 2023 O'Brother Distribution

Pour un premier film et sur un sujet évoqué avec beaucoup d’habileté sans jamais tomber dans le pathétique ni la caricature, Emmanuelle Nicot réussit une belle performance, bien aidée par de jeunes actrices visiblement conscientes de ce que leur spontanéité apporte d’authenticité au long métrage. 

NOTE :

0 /10

Un drame bouleversant qu’on devrait présenter à tout éducateur ou travailleur social et à tout jeune juge aux affaires familiales. Une jolie moyenne pour le sujet (difficile et peu grand public) et un petit bonus pour la réalisation impeccable avec peu de moyens ; enfin un point amplement mérité pour Zelda et un autre pour Fanta, son antithèse mais aussi sa béquille pour une nouvelle vie. Un film multi récompensé à Cannes, à Namur, à Sao Paulo sans doute aussi parce qu’il ne fait la morale à personne.

Si vous lisez notre avis n’en regardez pas d’autres, ici on n’a fait qu’effleurer le propos !

Yves Legrand – Le 21 mars  2023

Sources Photos : 

©  © 2023 O’Brother Distribution :  http://www.obrother.be/espace-pro.html

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « Gran Turismo » (2023) : Pro Evolution Racer ! - ScreenTune

Critique « Gran Turismo » (2023) : Pro Evolution Racer !

« Gran Turismo » est un biopic avec pour origine le jeu ou plutôt le simulateur de courses, en suivant la vie de Jann Mardenborough, un jeune britannique devenu pilote professionnel grâce à son succès à la GT Academy.

Notre critique a quitté la console pour la chaleur du bitume sans possibilité de reset au prochain virage !

Lire plus »
Critique « The Fabelmans » (2023) : Spielberg revisite son enfance ! - ScreenTune

Critique « The Fabelmans » (2023) : Spielberg revisite son enfance !

Le film de Steven Spielberg « The Fabelmans » vient de se voir décerner le Golden Globe du meilleur film dramatique et celui du meilleur réalisateur. Ce long-métrage intimiste largement inspiré par l’enfance du cinéaste nous replonge dans l’Amérique des sixties, celle de tous les rêves, de tous les possibles…

Notre avis sur une autobiographie à peine voilée du jeune Steven !

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com