L’homme fusée Étonne.

Rocketman

S’attaquer à l’histoire d’un homme est toujours un sujet à double tranchant entre respect de la vie du personnage concerné et l’interprétation faite par l’équipe du film, mais « Rocketman » réalisé par Dexter Fletcher à tout pour plaire sur le papier.

Le cinéaste est d’ailleurs, très coutumier de ce genre en particulier, on lui doit notamment le sympathique « Eddie The Eagle » et il est très récemment venu à la rescousse de l’oscarisé « Bohemian Rhapsody » le biopic sur Freddie Mercury autant dire que l’acteur et réalisateur anglais n’est pas à son coup d’essai.

Le film dispose d’un casting à la hauteur du grand Elton John avec l’excellent Taron Egerton Jamie Bell, Richard Madden et Bryce Dallas Howard.

Le long métrage tient-il toutes les belles promesses qu’il possède sur le papier ?

© 2020 Sony Pictures Belgium

Synopsis :

Rocketman nous raconte la vie hors du commun d’Elton John, depuis ses premiers succès jusqu’à sa consécration internationale. Le film retrace la métamorphose de Reginald Dwight, un jeune pianiste prodige timide, en une superstar mondiale. Il est aujourd’hui connu sous le nom d’Elton John. Son histoire inspirante – sur fond des plus belles chansons de la star – nous fait vivre l’incroyable succès d’un enfant d’une petite ville de province devenu icône de la pop culture mondiale.

« Rocketman » n’est pas à proprement parlé un biopic, il s’inspire plutôt des souvenirs et des moments clés de Sir Elton.  Le long métrage raconte une partie de la vie du charismatique chanteur interprété par Taron Egerton, notamment connu pour les films « Kingsman » (à noter que Matthew Vaughn réalisateur des films est producteur du film), le jeune acteur est impressionnant dans son interprétation du fantasque chanteur et c’est d’autant plus surprenant de le voir reprendre les grands tubes du chanteur anglais avec panache.  On se croirait presque dans un vrai concert d’Elton.

© 2020 Sony Pictures Belgium

Mais Egerton  est tout aussi incroyable dans les scènes plus sentimentales, on le découvre sous d’autres facettes, l’interprète de « Kingsman » est bouleversant lorsqu’il tente de retenir ses larmes en campant ce jeune Elton de sa jeunesse avec sa famille dont son seul soutient est sa grand-mère jusqu’à son ascension vers la gloire menant à ses déboires avec l’alcool et la drogue.

Egerton nous offre une prestation digne du chanteur entre les compositions musicales et les scènes plus tragiques, on ne peut que remercier l’acteur pour ce spectacle touchant. Il danse, il chante (vraiment et tout du long), il fait rire. Il nous offre la totale.

© 2020 Sony Pictures Belgium

Pourtant si l’interprète principal est phénoménal, que dire du reste du casting, Bryce Dallas Howard (fille de de Ron Howard) qui joue la mère d’Elton, Jamie Bell (« Tintin », « Jumper », « Billy Elliot » …) joue Bernie Turpin parolier d’Elton John depuis ses débuts et son meilleur ami, ainsi que Richard Madden (« Game of Thrones ») qui lui interprète John Reid amant et manager du chanteur pendant un moment.

Toute la distribution livre une partition maitrisée car indépendamment chaque personnage est bien interprété, la mère et ses critiques acerbes, Reid et ses manipulations et la relation Elton et Bernie qui mixe entre les scènes d’amitié presque fraternelle et les plans plus dramatiques de leur histoire commune.

© 2020 Sony Pictures Belgium

Le film bien qu’ayant l’étiquette de biopic pourrait être considéré comme une comédie musicale tant les chansons sont présentent mais plus on va loin dans le récit plus les costumes et paillettes font place aux passages tragiques de la vie du chanteur.  Le long métrage introduisant aussi des parallèles entre la vie d’Elton John et ses chansons, une façon pour lui d’externaliser des sentiments refoulés, tout cela fait que « Rocketman » est un film mêlant musiques et drames dans une excellente alchimie. Fletcher s’est senti très bien inspiré en saupoudrant habilement d’une dose de « Moulin Rouge » avec un soupçon de « Anna Karénine ».

© 2020 Sony Pictures Belgium

« Rocketman » comme tout biopic est une œuvre personnelle lié au personnage dont il s’inspire, sa plus grande qualité vient de la personne qu’il dépeint. Un être humain avant d’être une star internationale, clairement victime non pas de ce qu’il est, mais bien de ce qu’on fait de lui.  

Le film est dirigé de main de maître par Fletcher et emmené par un Taron Egerton exceptionnel. Malgré quelques petites lourdeurs et longueurs dans certaines séquences, « Rocketman » est un bel exercice d’équilibriste qui ravira les fans du chanteur.

© 2020 Sony Pictures Belgium

« Rocketman » est une histoire plaisante à regarder sur un chanteur qui a marqué de son empreinte une génération avec ses costumes provocateurs et ses incroyables chansons. L’épopée d’un homme à la recherche du bonheur auquel il n’avait pas accès malgré l’argent gagné, les fans et l’amour qu’on ne lui rendait pas.

Un film qui présente Elton John de façon humaine avec un certain respect de sa vie et de sa carrière tout en montrant que le bonheur est accessible à tous, il suffit de le trouver.

Note : 8/10

Loïc Legrand- Binkert – Le 26 mai 2019

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Vous pourriez aussi aimer :

contact.screentune@gmail.com