Publicités

Retour dans le « Saw Univers »

Spirale : l’héritage de Saw 

La saga « Saw » a été instiguée par James Wan et Leigh Whannell à partir de 2004 ; On ne s’étonnera donc pas de retrouver semblables mécanismes diaboliques dans ce « revival » qui se rapproche clairement des premiers opus de la saga.

Notre avis sans vous pousser à mettre les doigts dans l’engrenage (spoïler)…

Critique « Spirale : l’héritage de Saw » (2021) : Retour dans le « Saw Univers » - ScreenTune
© 2021 Belga Films

Synopsis :

Un génie sadique cherche à imposer sa justice au travers de sévices machiavéliques. Travaillant dans l’ombre d’un chef de la police légendaire (Samuel L. Jackson “Hitman and Bodyguard”), le lieutenant Ezekiel ” Zeke ” Banks (Chris Rock) et son nouveau partenaire (Max Minghella ) enquêtent sur ces meurtres qui rappellent étrangement le passé lugubre de la Nouvelle-Orléans. Pris au piège sans le savoir, Zeke se retrouve au centre d’un stratagème terrifiant dont le tueur tire les ficelles.

Aux manettes de ce que nous appellerons un « revival » ou un héritage (que l’on aurait pu décliner chez un notaire) Darren Lynn Bousman (« Saw 3,4 et 5 ») réalise ce qu’on pourrait qualifier de neuvième opus puisque le récit fait référence à John Kramer alias « Jigsaw » décédé depuis longtemps mais dont une spirale peinte en rouge (le signe de Jigsaw) réapparaît sur les murs de la ville.  L’intrigue est cette fois centrée sur le policier (Chris Rock) qui mène l’enquête plutôt que sur le tueur, dont on est censé découvrir l’identité qu’au twist final.

Critique « Spirale : l’héritage de Saw » (2021) : Retour dans le « Saw Univers » - ScreenTune
© 2021 Belga Films

À la base de l’idée originale, Chris Rock s’investit dans son rôle de détective même si on a l’impression qu’il attend désespérément le bon moment pour enfin sortir une vanne. Samuel L. Jackson apporte un peu de crédit au film mais a aussi gardé son habituelle flopée de jurons et de remarques démagogiques.

Les violences policières, le racisme endémique dans la police et ses débordements sont certes des sujets de société mais ils finissent par faire passer la quête du meurtrier et ses mobiles au second plan.

Critique « Spirale : l’héritage de Saw » (2021) : Retour dans le « Saw Univers » - ScreenTune
© 2021 Belga Films

Reprendre l’une des sagas d’horreur parmi les plus tordues, mais surtout parmi les plus rentables (approchant le milliard de recettes) n’était certainement pas très risqué.  Jigsaw est un personnage culte très emblématique encore faut-il ne pas lasser le spectateur avec un « héritage » au tiers duquel le tueur est identifiable.

La série avait toujours réussi à surprendre et l’histoire des huit épisodes était restée très cohérente, nul doute que les fans suivront celui-ci autant par curiosité que par plaisir et qu’un dixième opus verra le jour.

Note : 5,5/10

Yves Legrand – Le 17 juillet 2021

Sources Photos :

  • © 2021 Belga Films

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « Un Héros » (2021) : Mensonges & Réputation

Trois années après son escapade espagnole avec le moins convainquant « Todos lo saben » en 2018, avec Javier Bardem, Ricardo Darín et Penelope Cruz, Farhadi revient sur la Croisette en 2021 en compétition pour la Palme d’Or avec « Un héros », un film dont il a lui-même écrit le scénario. Verdict !

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com