Publicités

La Dernière Valse de Cronenberg

Miss Marx

Présenté en avant-première à la Mostra de Venise 2020, « Miss Marx » met en lumière une jeune femme brillante, ses combats dans la lutte des classes mais aussi ses tragédies personnelles.

Notre avis libre penseur sur une figure oubliée du mouvement féministe. 

Critique : « Miss Marx » (2020) : La figure oubliée du féminisme naissant ! - ScreenTune
© 2020 O'brother Production

Synopsis :

Brillante, altruiste, passionnée et libre, Eleanor est la fille cadette de Karl Marx. Pionnière du féminisme socialiste, sa vie est bouleversée par son histoire d’amour tragique avec Edward Aveling. 

Susanna Nicchiarelli (« Nico »,1988 primé aux Arcs en 2017) dresse au travers de son film un portrait des dernières années d’Eleanor Marx, la quatrième enfant de Karl et Jenny Marx. Exilé en Angleterre, le clan vit dans une extrême pauvreté dans le quartier de Soho, la fillette et sa mère souffrent par ailleurs de problèmes de santé.  

Critique : « Miss Marx » (2020) : La figure oubliée du féminisme naissant ! - ScreenTune
© 2020 O'brother Production

Sortie de l’ombre de son père, le penseur allemand et célèbre théoricien ; elle devint la pionnière du féminisme socialiste et l’une des dirigeantes politiques et syndicales les plus importantes de Grande-Bretagne.

Dotée d’une vraie passion pour les livres, ainsi que d’une grande maîtrise des langues, elle fut une célèbre traductrice de la littérature européenne poursuivit sans relâche son activité militante, capable de captiver les foules par ses discours (Pour aller plus loin on peut lire la monumentale biographie d’Yvonne Kapp (rééditée par les éditions Verso).

1884 est le tournant dans la vie d’Eleanor. Elle débute une histoire avec Edward Aveling, dont elle partage l’amour pour le théâtre et l’engagement socialiste. Ensemble, en 1886, ils rédigent La Question féminine.
Auteure de plusieurs textes déterminants, elle édite aussi les ouvrages de son père disparu, ou traduit en version anglaise Madame Bovary… 

Critique : « Miss Marx » (2020) : La figure oubliée du féminisme naissant ! - ScreenTune
© 2020 O'brother Production

Voici brièvement tracé ce que ce portrait soigneusement réalisé, donne à voir de « Miss Marx » ; un film pour l’Histoire, un plaidoyer pour une femme très en avance sur son époque interprétée avec talent par l’actrice-réalisatrice Romola Garai (les enfants de Windermere 2020) et Patrick Kennedy . 

Note : 6/10

Un intéressant portrait à la mise en scène un peu trop sobre mais bien interprété ! 

Yves Legrand – Le 5 juin 2022

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « Mort sur le Nil » (2022) : La croisière s'amuse - ScreenTune

Critique « Mort sur le Nil » (2022) : La croisière s’amuse

Après avoir réalisé « Le Crime de l’Orient-Expess » en 2017, c’est tout naturellement que Kenneth Branagh s’attaque de nouveau à l’œuvre d’Agatha Christie en adaptant cette fois le tout aussi culte « Mort sur la Nil ». L’acteur et réalisateur britannique endosse à nouveau le costume d’Hercule Poirot et sa fameuse moustache.

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com