Soleil, meurtres et Reggae !

Death in Paradise : Meurtres au Paradis

« Death in Paradise » (« Meurtres au Paradis ») est un programme diffusé sur la BBC de par le monde et sur France 2 dans nos régions. Une série assez unique dans l’histoire de la télévision puisqu’avec cette saison 9 (un peu comme « Doctor Who » lui aussi sur la BBC), elle va perdre son troisième inspecteur et donc une fois de plus voir débouler un nouvel arrivant, l’inspecteur Neville Parker (Ralf Little) perclus cette fois de toutes sortes d’allergies…

Si vous n’avez pas encore succombé au charme de ces « Qui l’a fait ? » (Whodunit) qui s’apparentent aux énigmes d’Agatha Christie ou aux enquêtes de « l’inspecteur Barnaby » voire « Arabesque » et « Diagnostic : meurtre » peut-être vous laisserez-vous tenter par le charme des Caraïbes et du paradis ?

Synopsis :

L’inspecteur de la police britannique Richard Poole (Ben Miller, « Johnny English »), un officier plutôt pointilleux, débarque sur Sainte-Marie une île imaginaire dans les Caraïbes pour enquêter sur la mort de l’inspecteur britannique local. Amené à le remplacer, il doit mener ses enquêtes avec l’impétueuse Camille Bordey (Sara Martins), une détective française de Sainte-Marie. Le duo va devoir travailler ensemble malgré leurs différences de caractère, tandis que Richard Poole devra s’adapter à un autre style de vie sur cette île ensoleillée, aux coutumes très différentes de sa chère Angleterre.

La série imaginée par Robert Thorogood (inspirée de faits réels) voit (durant les deux premières saisons) le couple d’enquêteurs souvent se quereller sur les méthodes d’investigation mais aussi l’inspecteur Poole faire preuve d’ingéniosité pour contourner le manque criant de moyens scientifiques disponibles sur l’île. Afin de rendre le dénouement relativement sensible aux téléspectateurs, point de voitures rutilantes mais un vieux 4×4 usé et un sidecar Enfield qui au fil des saisons deviennent partie intégrante du style « Paradise ».

À partir de la troisième saison, un nouvel inspecteur, Humphrey Goodman (Kris Marshall, « Love Actually »), arrive en urgence de Londres pour découvrir le meurtrier d’un policier assassiné. Sans attache en Angleterre depuis son divorce, il décide de rester sur l’île de Sainte-Marie pour continuer son travail.  Avec Humphrey, homme désordonné et maladroit, la série opère un premier virage. L’inspecteur dont l’intelligence se révèle prodigieuse  permet à la série de délaisser les bidouillages scientifiques car l’équipe se modernise au profit des rapports humains et du développement des seconds rôles. Don Warrington (remarquable commandant Patterson) et Elisabeth Bourgine (délicieuse Catherine la maman du sergent Bordey) ainsi que Dany John-Jules (l’officier Dwayne Myers) apportent à leur tour de l’humour et de la fantaisie à la série.

Lors de la saison 4, Humphrey ne peut avouer ses sentiments à Camille Bordey avant qu’elle quitte l’île (et la série) pour de nouvelles fonctions à Paris. Le sergent Florence Cassel (Joséphine Jobert) la remplace, formant un couple d’enquêteurs plus complémentaire et plus humoristique (?). Humphrey finira par tomber amoureux de Martha et au milieu de la saison 6 lors d’une enquête qui mène l’équipe à Londres, il décidera de s’y établir et propose à l’inspecteur Jack Mooney (Ardal O’Hanlon), veuf depuis peu, de prendre des « vacances » à Sainte-Marie. Celles-ci vont vite se transformer en un nouvel emploi et il va devenir le nouvel inspecteur-chef local. À l’instar de son prédécesseur, il est instinctif et assez brouillon. Il développe durant la saison 9 une passion amoureuse avec une britannique et décide de rejoindre l’Angleterre où sa fille entre à l’université.

Au terme de cette saison 9, ne subsistent de l’équipe originelle (ces départs s’expliquent par la nécessité de rester cinq longs mois à la Guadeloupe pour les tournages) que deux personnages secondaires ; le commandant  Selwyn Patterson (Don Warrington) et Catherine Bordey, exploitante d’un restaurant-bar.

Les deux acteurs ont vu leurs personnages agréablement évolués au fil des saisons. Catherine est devenue maire d’Honoré, le chef-lieu de cette île paradisiaque et le commandant Patterson veille désormais avec son flegme débonnaire, outre ses inspecteurs, sur sa nièce Ruby la nouvelle recrue un rien écervelée. Pardon, j’oubliais Harry le lézard vert (Zandoli pour les Antillais), truculent colocataire des inspecteurs de cette incroyable cabane sur la plage même si cet animal au risque d’en décevoir certains est animé par infographie.

Originale et dépaysante, cette série réunit chaque saison environ huit millions de téléspectateurs britanniques devant des aventures et énigmes policières. Elle a beaucoup évolué au fil des 72 épisodes. Chacun des couples d’enquêteurs renouvelant subtilement le cadre et le style de la série tant dans la manière de mener les enquêtes qu’en enrichissant les caractères et leurs interactions.

Mais après tout, ce qui prévaut, c’est l’immensité du ciel et le charme des lagons d’eau turquoise sous le soleil caribéen… sans oublier le reggae.

Note : 7,5/10

Yves Legrand – Le 16 avril 2020

Vous pourriez aussi aimer :

contact.screentune@gmail.com

Fermer le menu