Quatre Femmes et un bouquin

Book Club

On regrette bien souvent qu’il devient difficile pour des actrices ayant passé la cinquantaine de trouver des rôles intéressants. Si « Book Club » ne révolutionnera pas l’industrie du cinéma, des comédiennes confirmées y trouvent un terrain de jeu propice à leurs facéties. « Book Club » prend le contrepied du cinéma d’aujourd’hui avec des comédies romantiques sur la jeunesse et invite ici, le troisième âge dans la danse de l’amour en réunissant quatre comédiennes mythiques.

Le pitch ? Quatre amies de longue date se réunissent régulièrement dans leur club de lecture –dont elles sont les fondatrices et les seuls membres. La lecture du bouquin érotique « Cinquante nuances de Grey » va bousculer leurs certitudes et chambouler leur quotidien.

Le message que veut faire passer «Book Club » est simple, la vie ne s’arrête pas passer un certain âge. Les problématiques autour de l’amour et de la sexualité sont intergénérationnelles. Une comédie, aussi agréable à regarder que vite oubliée, au casting savoureux : Jane Fonda, Diane Keaton, Candice Bergen, Mary Steenburgen, Andy Garcia, Craig T. Nelson, Don Johnson et Ed Begley Jr. Dans le rôle de Viviane, une propriétaire d’hôtel très portée sur le sexe, Jane Fonda est irrésistible. Candice Bergen, qui interprète une juge découvrant les joies d’un site de rencontre, est désopilante. Mention particulière à Andy Garcia, sympathique en pilote d’avion et Don Johnson en vieux sentimental. Petite déception pour Diane Keaton, moins juste dans son jeu qu’à l’accoutumée.

Avec « Book Club », on prend quand même un certain plaisir à suivre les péripéties romantico-légères de ce quatuor d’immenses comédiennes qui s’en donnent à cœur joie pour animer une sucrerie aussi oubliable que mignonne. Parfois drôle –la manière dont Diane Keaton est traitée par ses filles – et parfois touchante. Une comédie sans grande prétention si ce n’est celui de nous faire rire et de nous émouvoir tout en démontrant que oui, les « seniors » sont aussi acteurs des choses de l’amour et qu’il n’y a pas d’âge pour le trouver. Essai réussi.

Note : 6/10

Thiebaut Colot – Le 31 juillet 2018

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn