Because you should watch these movies

Voici les films qui ont marqué l’histoire du cinéma.

Critique « TURKS FRUIT » (« Turkish Délices ») (1973) : Bons Baisers de Hollande.

« Turks fruit » de Paul Verhoeven est l’adaptation à l’écran du roman éponyme de Jan Wolkers, paru en 1969. Le premier succès du cinéaste derrière « RoboCop ». Une oeuvre qui s’inscrit très clairement dans le contexte contestataire et libertaire qui envahit l’Europe de l’Ouest dès la fin des années soixante. Retour sur un film culte.

Continuer la lectureCritique « TURKS FRUIT » (« Turkish Délices ») (1973) : Bons Baisers de Hollande.

Critique « Night Call » (2014) : « Profession Reporter ».

« Night Call », le premier long métrage de Dan Gilroy est un pamphlet satirique sur le monde des reporters amateurs. Un thriller porté par la folie d’un Jake Gyllenhaal survolté (et producteur) qui lui vaudra une nomination aux Golden Globes. Retour sur une œuvre aussi effrayante qu’actuelle.

Continuer la lectureCritique « Night Call » (2014) : « Profession Reporter ».

Critique « Miami Vice » (2006) : Business Man(n).

En 2006, Michael Mann prouvait qu’il adorait ressasser le passé en adaptant sur grand écran sa célèbre série télévisée (il était producteur exécutif) des années 80, « Miami Vice ». La critique de ce polar crépusculaire et stylistique parfaitement maitrisé.

Continuer la lectureCritique « Miami Vice » (2006) : Business Man(n).

Critique « Faux-semblants  » (1988) : Jamais sans mon frère.

Dix ans après son premier long métrage, le cinéaste anglais Adrian Lyne change à nouveau de registre en nous proposant un film d’ « horreur psychologique » mettant en scène la mise en abîme d’un ancien soldat du nom de Jacob Singer.

Continuer la lectureCritique « Faux-semblants  » (1988) : Jamais sans mon frère.

Critique « L’Etrange Histoire de Benjamin Button » (2008) : Compte à rebours d’une histoire d’amour.

Après son fabuleux et en angoissant « Zodiac » en 2007, David Fincher revenait en 2008 avec « L’Etrange Histoire de Benjamin Button », un mélodrame tiré d’une nouvelle de F. Scott Fitzgerald et une œuvre à part dans sa filmographie plutôt homogène.

Continuer la lectureCritique « L’Etrange Histoire de Benjamin Button » (2008) : Compte à rebours d’une histoire d’amour.

Critique « L’échelle de Jacob » (1990) : Plongée dans les limbes.

Dix ans après son premier long métrage, le cinéaste anglais Adrian Lyne change à nouveau de registre en nous proposant un film d’ « horreur psychologique » mettant en scène la mise en abîme d’un ancien soldat du nom de Jacob Singer.

Continuer la lectureCritique « L’échelle de Jacob » (1990) : Plongée dans les limbes.