Bob Morane fait son cinéma

TOP 10 des possibles aventures de Bob Morane au cinéma

L‘année dernière, nous avions eu le privilège d’interroger Henri Vernes (qui fêtera ce 16 octobre 2020 ses 102 ans) sur les rapports entre Bob Morane et le cinéma. A la veille d’une exposition Bob Morane au BILA à Beaufays (Chaudfontaine), nous tenions à nouveau à lui rendre hommage en explorant parmi les quelques deux cent romans de ce prolifique auteur ceux qui seraient potentiellement adaptables à l’écran. Pour ce faire nous avons comparé avec ce qui a déjà été réalisé (abandonnant ainsi les sujets liés aux dinosaures comme les « Jurassic Park » de Steven Spielberg) ou semblables à certains fantastiques ou policiers (« Le président ne mourra pas », « L’exterminateur » « L’ennemi masqué ») qui ont fait l’objet de téléfilms ou de longs métrages sur les mêmes thèmes.

Par ailleurs à la lumière des romans, il est clair que comme dans les Batman par exemple, ce sont les méchants qui risquent de capter toute l’attention du spectateur or pour les fans du « Commandant Morane » il serait inconcevable de centrer un film de « Bob Morane » uniquement sur les malveillants et pourtant…

Reste donc à trouver le sujet qui permettrait de présenter à un jeune public, « L’aventurier » qu’il connaît peu ou mal sans le reléguer au second plan malgré la superbe série animée de 26 épisodes diffusée de 1998 à 1999. Bref à en faire le « Bond » face au « Docteur No » ou l’« Indiana Jones » affrontant les nazis. Notre réflexion nous a amené à négliger les grandes sagas que sont « Ananké » ou « le cycle du Temps » qui mériteraient une adaptation en série télévisée dans un format de 6 à 10 épisodes avec des budgets conséquents mais ne pourraient se résumer en un long métrage même si une suite est toujours possible.

1.« L’Ombre Jaune » :

L’Ombre Jaune est l’ennemi tentaculaire, immortel et incontournable de l’univers Moranien. Une création qu’Henri Vernes approfondira tout au long de son œuvre. Il serait donc normal d’essayer de réaliser un film autour du personnage. Son adaptation devrait, selon nous, se faire dans un cadre historique (fin des années 50, début 60) où les technologies que Monsieur Ming (l’Ombre Jaune) développe seraient largement en avance sur son époque. Le film reprendrait le contenu des trois premiers romans : « L’Ombre Jaune, la revanche de l’Ombre Jaune, et le châtiment de l’Ombre Jaune » ainsi qu’une évocation (flashback) de leur rencontre dans le roman intitulé « la Couronne de Golconde ».

Dans cette transposition cinématographique, il convient d’accorder de l’importance aux nombreux personnages secondaires : Tania Orloff, Sir Archibald Baywatter, Bill Ballantine (dans sa quête de vengeance) et surtout les Dacoïts dont l’aspect terrifiant et les cris dans la nuit devront constituer des éléments capables de captiver le spectateur comme Christopher Nolan avait si bien su le faire avec Ra’s al Ghul et ses adeptes dans « Batman Begins ».

TOP 10 des possibles aventures de Bob Morane au cinéma. - ScreenTune

2. « Le retour de l’Ombre Jaune » :

Comme dans la série des « Fantômas » d’André Hunebelle, le méchant reste au centre de l’intrigue. En cas de succès du premier opus, il est de retour, suivant cette fois la trame du « Le retour de l’Ombre Jaune » et de « L’héritage de l’Ombre Jaune ». L’idée serait ici d’inverser l’ordre des romans.  L’Ombre Jaune est morte sous les yeux de Bob et Bill et leur lègue une partie de sa fortune, chemin faisant ils se rendront compte qu’ils sont tombés dans le piège de leur ennemi lequel s’est dupliqué à l’aide d’une machine de son invention.

Une autre possibilité serait de situer ce retour dans le cadre de San Francisco en suivant les romans « La cité de l’Ombre Jaune » et « Les jardins de l’Ombre Jaune » deux des meilleures histoires de la saga de l’Ombre Jaune, riche en innovations et où Bob et Bill tiennent des rôles de premier plan ; sans oublier le charme et les mystères de la baie…

TOP 10 des possibles aventures de Bob Morane au cinéma. - ScreenTune

3. « Les crapauds de la mort » :

Les crapauds sont les membres d’une secte extraterrestre redoutable dont les membres les plus anciens ont l’allure et le faciès des crapauds. Il y a des centaines d’années, leur vaisseau se serait écrasé sur notre planète. Venant d’un monde plus évolué, ils tentent de s’accaparer lentement le nôtre. Bob Morane doit les en empêcher !

Le sujet de ces extraterrestres établis sur terre depuis des temps lointains pourrait être traité sous forme d’une trilogie (si la production en a les moyens) à l’image de « La Planète des Singes » en utilisant la technique de la « motion capture » chère à Peter Jackson et Andy Serkis. Une réécriture de l’œuvre s’impose peut-être afin de recentrer l’action autour d’Aude de Machelouve, l’emblématique beauté inventée par les crapauds et permettre ainsi de situer certaines scènes autour du monastère que Bob Morane possède en Dordogne. Une ambiance plus fantastique filmée peut-être en Belgique comme l’ont été certains épisodes de la série « Les Rivières Pourpres ». Il faut veiller également à éviter de tomber dans le piège d’une parodie de la série « V » ou encore de copier le style de John Carpenter dans « Invasion Los Angeles » (1988).

TOP 10 des possibles aventures de Bob Morane au cinéma. - ScreenTune

4. « Un parfum d’Ylang Ylang » :

Un merveilleux titre ! Toute la magie et les mystères de l’Orient réunis. Sa véritable identité est inconnue, c’est Bob Morane qui décide de lui donne ce surnom à cause du parfum qu’elle utilise. C’est une superbe et élégante eurasienne, mais aussi une redoutable adversaire, tout au moins au début…

Choisir un des romans où elle apparaît pour en faire le sujet du film serait un peu simpliste. Créer une nouvelle histoire en fusionnant plusieurs romans pour mettre en évidence cette relation Ying-Yang du bien s’opposant au mal que constitue l’organisation Smog qu’elle préside sans tomber dans le style « Spectre »  des James Bond ne sera pas aisé non plus. Notre dernière idée aurait été de les faire se rencontrer dans une tentative de vol de données style « Opération Wolf » pour ensuite les amener à lutter côte à côte dans « Commando épouvante » avec une fin alternative (amoureux ou adversaire ?). Une si belle femme ne mérite-t-elle pas un bel écrin ?

TOP 10 des possibles aventures de Bob Morane au cinéma. - ScreenTune

5. « Xhatan, maître de la lumière » :

Le personnage est intéressant ; ses capacités de nuisance aussi. Afin de concevoir un film autour du docteur Xhatan, il conviendra d’inverser les deux romans « Le mystérieux docteur Xhatan » et « Xhatan, maître de la lumière » afin de commencer l’intrigue à Paris autour du quai Voltaire permettant de placer Bob Morane au centre de l’intrigue. Les soldats de lumière, les anneaux verts et autres manifestations du génie machiavélique de Xhatan seront autant d’obstacles qui mettront en valeur le héros. Il poursuivra alors Xhatan jusque dans son repaire en Orient ou ailleurs.

Dans ce type de film avec des inventions plus modernes, le choix des années 60/70 n’est pas déterminant mais les effets spéciaux doivent être à la hauteur de l’enjeu.

TOP 10 des possibles aventures de Bob Morane au cinéma. - ScreenTune

6. « La panthère des hauts plateaux » :

L’idée d’un film autour de ce roman nous avait été suggérée par Henri Vernes lui-même l’an dernier. Sa relecture nous a séduits aussi. Comme il l’avait énoncé : « une jolie femme, un pays superbe et très photogénique (l’Indochine) Tout pour faire un très bon film ! » avec une nuance d’importance : il faut (comme dans tous les autres projets) introduire Bob Morane et le contextualiser.

TOP 10 des possibles aventures de Bob Morane au cinéma. - ScreenTune

7. « Le masque de jade » :

« Le Masque de Jade » habite une cité interdite du nom de Tsan Shan. D’après la légende, l’origine de la secte remonte à plus de mille ans avant notre ère et aurait été créée par l’empereur chinois Yuan Sen, de la dynastie Yin. Atrocement défiguré dans un accident de chasse, le monarque s’était retiré à Tsan Shan, ville créée pour lui, et  fait confectionner un masque, composé de fines plaques de jade, pour dissimuler ses traits mutilés.

Un autre beau sujet exotique, de grands espaces, une contrée inconnue et interdite, un énigmatique personnage qu’il faut contextualiser dans un flashback…Un film à haut potentiel qu’il faudrait traiter à la manière de John Huston dans « L’homme qui voulait être roi » en y incluant Bill et Sophia non présents dans le roman.

TOP 10 des possibles aventures de Bob Morane au cinéma. - ScreenTune

8. « Les voleurs de mémoire » :

Jules Laborde était un clochard aviné. Enlevé par le professeur Missote, il devient son sujet d’expériences. On lui injecte la mémoire de 14 scientifiques enlevés et assassinés. Par la suite Missotte est contraint par un certain Georges Ausec de lui injecter la mémoire d’un tigre…Il devient alors un adversaire redoutable…mais pas sans failles.

Le film qui pourrait être tiré de ce roman et de ses suites permettrait de créer grâce à la motion capture un personnage hybride mi-homme mi-tigre (par instants) intéressant sur le plan visuel et dont la confrontation à notre héros pourrait s’avérer pleine de surprises et de scènes d’actions !

TOP 10 des possibles aventures de Bob Morane au cinéma. - ScreenTune

9. « Bob Morane » :

Tout simplement … Le héros serait au centre d’un scénario moderne, original ; dont l’intrigue débuterait à Paris, de nos jours, pour se poursuivre au Québec (Haut lieu des fans de notre héros), ses grands espaces et son ambiance unique dans une course contre le temps et le crime (l’histoire pourrait reprendre une partie de la trame « Des loups sur la piste » et de « terreur à la Manicouagan ») soit s’orienter vers un sujet sur les mines, les droits des autochtones et la protection de l’environnement dans la lignée des séries canadiennes « Cardinal » ou « La faille ».

Un film qui construirait clairement son scénario autour du « commandant », ses amis Bill Ballantine, le professeur Clairembart et Sophia Paramount.

TOP 10 des possibles aventures de Bob Morane au cinéma. - ScreenTune

10. Tous les autres romans et ils sont nombreux !

Il y a beaucoup de bonnes histoires même si certaines accusent le poids des ans mais l’important c’est de ne pas se tromper comme le firent les producteurs en choisissant « Sahara » parmi les romans de Clive Cussler, avec un casting inadapté, provoquant la rage de l’auteur et un procès.

TOP 10 des possibles aventures de Bob Morane au cinéma. - ScreenTune

Vous aurez certainement remarqué que nous n’avons pas suggéré un casting. Cela nous semble très inapproprié en l’état. Cet article est l’hommage de Screentune à un grand auteur de romans d’aventure. L’important à nos yeux serait de voir enfin Bob Morane et Bill Ballantine disposer de l’exposition médiatique qu’ils devraient mériter pour avoir défendu depuis bientôt septante ans la veuve et l’orphelin aux quatre coins du monde.

Un grand merci à Henri Vernes pour tout ce qu’il nous a offert ! Bon Anniversaire Henri !

Yves Legrand – Le 16 octobre 2020

Sources Photos : 

  • https://www.pinterest.fr/search/pins/?q=Bob%20Morane&rs=typed&term_meta[]=Bob%7Ctyped&term_meta[]=Morane%7Ctyped

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Vous pourriez aussi aimer :

contact.screentune@gmail.com