Rends-moi ma chambre !

Mon grand-père et moi 

Après les films victimes du Covid 19, nous arrive un film victime de l’affaire Weinstein  initialement prévu pour une sortie en février 2018, il était resté en suspens, jusqu’à ce que  101 Studios  en récupère les droits de distribution. C’est la comédie américaine de la rentrée. Robert De Niro se glisse dans la peau d’un papy qui doit faire la guerre à son petit-fils dans une version qui lorgne clairement sur « Maman, j’ai raté l’avion ! ».

Une occasion d’aller au cinéma… avec Papy et Mamy ? Notre avis sans peau de banane ni glu super forte…

Critique « Mon grand-père et moi » (2020)

Synopsis :

Peter, âgé de 10 ans, est excité quand son grand-père emménage dans la maison familiale mais déchante rapidement quand il apprend qu’il doit libérer sa chambre pour ce dernier et s’installer sous les combles dans un grenier à peine aménagé. Stigmatisé, il en parle à ses  potes de classe qui lui affirment que cela ne va qu’empirer. Peter décide alors de déclarer officiellement  la guerre à son grand-père lequel malgré son âge et l’affection qu’il lui porte ne va pas s’en laisser compter… 

Adaptée du roman éponyme « Ma guerre avec Papy » de Robert Kimmel Smith, cette comédie familiale réalisée par Tim Hill (« Alvin et les Chipmunks ») n’a aucun rapport (si ce n’est ce titre français racoleur) avec la saga « Mon beau-père et moi » qui voyait s’affronter Ben Stiller et De Niro. Heureusement elle ne s’apparente pas davantage au film « Dirty Papy » (2016)  avec le même De Niro et Zac Efron, charge lourdingue aux dialogues sordides qui ne cadrait guère avec la riche filmographie du grand Robert.

Critique « Mon grand-père et moi » (2020)

Comédie un brin potache mais avec un casting prestigieux car autour du grand-père Robert De Niro, gravitent sa fille Uma Thurman (« Kill Bill »), une amie Jane Seymour et ses amis retraités Cheech Marin et Christopher Walken. Malheureusement le réalisateur n’arrive pas à insuffler à son sujet toute la force que ces exceptionnels talents auraient pu lui apporter. Le casting de jeunes comédiens (Oakes Fegley en tête) ne fera pas non plus l’unanimité ; on est loin, très loin  du niveau des acteurs de « Stranger Things »  ou de certains des jeunes protagonistes de « Harry Potter » ou « Game of Thrones » pour ne citer que les plus connus.

Même si cette comédie américaine nous arrive avec presqu’un an de retard (suite à la disparition de la Weinstein company), Tim Hill a encore des progrès à faire avant de signer le succès de l’année.

Critique « Mon grand-père et moi » (2020)

Une comédie sympathique et potache où certains gags renouvellent agréablement le genre par leur inventivité mais cela reste du « déjà vu » avec une direction d’acteurs qui laisse à désirer.

Note : 5/10

Yves Legrand – Le 5 octobre 2020

Sources Photos :

  • Copyright Photos : WW Entertainment

Vous pourriez aussi aimer :

contact.screentune@gmail.com