L’avènement des femmes en noir (WIB)

Men In Black : International

La période des blockbusters d’été débute et les deux mois à venir vont voir un embouteillage digne du ring de Bruxelles aux heures de pointe. Commençons avec le spin-off de « Men in Black » avec Thor (pardon Chris Hemsworth) et Tessa Thompson (elle aussi vue dans « Thor Ragnarok » « Creed 1 & 2 » ou encore « Annihilation »).

Exit donc les grandes figures Tommy Lee Jones et Will Smith pour faire place à une nouvelle génération d’agents plus jeunes et plus internationaux.

Le film de F. Gary Gray (Fast & Furious 8) a-t-il réussi son lifting ?

Synopsis :

Les Men In Black ont toujours protégé la Terre de la vermine de l’univers. Dans cette nouvelle aventure, ils font face à leur plus grande menace : une taupe au sein de l’agence.

L’idée originale était de faire un reboot puis vint l’idée de combiner deux franchises Sony ; MIB et « 21 Jump Street » pour enfin déboucher sur ce spin-off écrit par Art Marcum et Matt Holloway.

Le nouveau duo d’agents H & M (n’y voyez aucun sponsoring d’une marque connue) même s’il est sympathique n’arrive malheureusement pas à faire oublier l’inimitable paire originelle Will Smith (qui pendant ce temps-là fait le génie dans « Aladdin ») et Tommy Lee JonesChris Hemsworth rejoue une fois de plus le beau gosse légèrement macho, naturellement superficiel et un rien décérébré dont Tessa Thompson devient l’inévitable contrepoids, intelligente, réfléchie et foncièrement cynique sur son acolyte.

Certes le film est traversé de superbes images et on voyage beaucoup entre New-York, Londres, Paris, Marrakech et le Quartier Vide ; on sourit de certaines trouvailles comme celle du générique de la Columbia ou de Gustave Eiffel qui est présenté comme un des premiers MIB…

Cette nouvelle relecture tient la route grâce à un cocktail d’humour, de science-fiction, d’aventure et d’aliens en tout genre pour distiller un agréable moment sans temps mort. On regrettera cependant un manque de prises de risques et de rebondissements pour un résultat distrayant mais sans grande saveur.

Le film plaira aux amateurs de la série originelle même si les nombreuses scènes d’action, la pléthore d’effets spéciaux, l’inépuisable bestiaire d’extraterrestres et le dépaysement international masquent mal la maigreur de l’intrigue.

En fait le film a l’effet classique d’un neurolaser (ou effaceur de mémoire) … aussitôt vu aussitôt oublié.

Note : 5,5/10

Yves Legrand – Le 18 juin 2019

Vous pourriez aussi aimer :

contact.screentune@gmail.com

Fermer le menu