Traduire peut nuire gravement à la santé !

Les Traducteurs

Le premier et unique film à ce jour de Régis Roinsard « Populaire » avait obtenu quatre nominations aux Césars 2013 et quelques prix à travers le monde. Scénario original de Régis Roinsard, Daniel Presley et Romain Compingt, « Les Traducteurs » nous propose une variation intéressante sur la trame classique du whodunnit. Sans vous gâchez le plaisir, notre avis sur le deuxième film du réalisateur français.

Synopsis :

Isolés dans une luxueuse demeure sans aucun contact possible avec l’extérieur, neuf traducteurs sont rassemblés pour traduire le dernier tome d’un des plus grands succès de la littérature mondiale. Mais lorsque les dix premières pages du roman sont publiées sur internet et qu’un pirate menace de dévoiler la suite si on ne lui verse pas une rançon colossale, une question devient obsédante : d’où vient la fuite ?

Décidément le cinéma européen n’arrête pas de se renouveler ! On peut même s’interroger sur la possible émergence d’une Nouvelle Vague. Peut-être est-ce la proximité du Brexit qui pousse à nous offrir des films à l’Anglaise car après l’excellent et nommé « A couteaux tirés » voici un nouveau whodunnit à la Agatha Christie.

Certes ce genre de film nécessite un certain degré de préjugés de la part du lecteur mais il ne faut pas bouder votre plaisir de vous plonger dans cette énigme assez bien ficelée.

L’histoire de Roinsard se déroule en France dans le monde de l’édition ce qui d’emblée interpelle le spectateur, de nouveau privé de ses points de repère habituels, comme dans le récent « Seules les bêtes », lui aussi remarqué pour son dépaysement total.

Les interrogations se multiplient et pourtant le jeu de piste est clairement installé.

Qu’est-ce qui fait la différence entre le film américain et le français, pas le scénario ; ils sont tous les deux de bonne facture et la mise en scène même si elle est un peu plus habile chez Rian Johnson ne fait pas encore la différence, le genre ne le permet pas trop. La direction d’acteurs et les acteurs oui ! Là où Daniel Craig et Lambert Wilson sont quasi à égalité, surjouants habilement tous les deux, ce sont les autres acteurs qui ont une plus grande exposition chez Johnson, seul le revenant belge Patrick Bauchau (« Le Caméléon », « 24h Chrono », « Alias ») campe un joli rôle avec sa faconde habituelle.

Roinsard est un réalisateur en devenir, doublé d’un excellent scénariste, sa filmographie future devrait nous en dire plus.

Au final, aller voir « Les Traducteurs » est la promesse d’une bonne soirée dans un environnement inhabituel et aux rebondissements intéressants.

Note : 7/10

Yves Legrand – Le 2 février 2020

Vous pourriez aussi aimer :

Critique « La fille au Bracelet » (2020) : Une coupable silencieuse

« La Fille au bracelet » troisième long-métrage de Stéphane Demoustier (« Terre battue », « Allons enfants ») raconte la troublante histoire de Lise Bataille, une adolescente de dix-huit ans accusée du meurtre de sa meilleure amie Flora, survenu deux ans auparavant. Vous laisserez vous tenter par une nouvelle histoire judiciaire à moins que pour une fois ce n’en soit pas une ?

Lire plus »

Critique « Scandale » (2020) : « Le poisson pourrit par la tête ». 

Après « The Loudest Voice » avec Russell Crowe qui était déjà consacré à Roger Ailes, voici dans la même veine « Scandale » de Jay Roach. qui s’interroge sur le personnage, cette fois sur les inconduites sexuelles formulées par certaines présentatrices vedettes de la chaîne.
Un docudrama époustouflant tiré d’une histoire vraie prélude au mouvement « Me Too ».

Lire plus »

contact.screentune@gmail.com

Fermer le menu