Quand vos rêves deviennent réalité

Les Griffes de la Nuit 

Nous sommes en 1984 et un film vient de sortir au cinéma. Un film répondant au nom de « Les Griffes de la Nuit » réalisé par le regretté Wes Craven. Premier long métrage d’une saga cinématographique de pas moins de 9 films (en comptant le Spin-off  « Freddy contre Jason » et le remake répondant au même nom que le film original) mettant en scène le tueur en série Freddy.

Essayons ensemble de voir ce qui a pu rendre le personnage de Freddy Krueger joué par Robert Englund aussi captivant qu’effrayant ?

Synopsis :

L’histoire est basée sur le personnage imaginaire Freddy Krueger, tueur d’enfants, qui poursuit et tue des adolescents dans leurs rêves. S’il arrive à tuer les adolescents dans leurs rêves, ils seront tués dans le monde réel. Freddy tente d’assassiner les enfants pour se venger de leurs parents, qui avaient mis le feu à son domicile

Nous sommes donc en 1984  et le genre du slasher movie est grandement à la mode avec les succès de « Psychose » d’Alfred Hitchcock, d’ « Halloween » de John Carpenter ou même encore « Vendredi 13 ». Wes Craven, qui avait déjà réalisé « La Dernière Maison sur la Gauche » et « La Colline a des yeux » se demande comment insuffler un vent de fraîcheur dans le monde du slasher. C’est alors qu’il découvre dans la presse un article expliquant la mort d’un jeune New-Yorkais. Les parents de ce dernier expliquant que leur fils refusait de dormir de peur de ne jamais pouvoir se réveiller. Un jour où il tomba endormi dans le fauteuil, le jeune homme décéda d’une crise cardiaque. Pour Craven, plus de doute, Freddy était né.

Il décide alors de mettre en scène une bande d’adolescents qui se font traquer dans leurs rêves par un croque-mitaine du nom de Freddy Krueger. Homme au visage brûlé avec un gant à la main droite muni de lames acérées au bout de chaque doigt. La panique des jeunes gens étant la peur de tomber endormi pour éviter de rencontrer le tueur, maitre de leurs cauchemars.

Wes Craven réalisera « Les Griffes de la Nuit », qui sera d’ailleurs le premier rôle au cinéma de Johnny Depp, ainsi que « Freddy sort de la Nuit » qui sont clairement les deux meilleurs épisodes de la saga.

Le premier pour sa nouveauté dans ce genre mais surtout pour le septième épisode où il décidera de faire venir Freddy dans notre monde. Les acteurs jouant leur propre personnage dans la vie réelle et où le tueur arrive à briser « le mur » de la fiction.

Au niveau des suites non réalisées par le cinéaste également derrière la saga « Scream », on notera le très bon « Les Griffes du Cauchemar » se déroulant dans un hôpital psychiatrique et mettant en scène Patricia Arquette dans, elle aussi, un de ses premiers rôles au cinéma. Les autres suites sont malheureusement presque toutes bâclées scénaristiquement en essayant de tourner autour du passé de Freddy mais qui deviennent au final des comédies horrifiques de très mauvais goût.

En 2003, Ronny Yu met en scène le Spin-off de « Vendredi 13 » et de « Les Griffes de la Nuit » dans un film intitulé  « Freddy Vs Jason ». Le film est très moyennement acclamé par la critique et ne relance malheureusement pas le regain d’intérêt pour les 2 icônes du slasher.

Pourtant, c’est en 2010 que les fans crieront au scandale lors du remake du premier opus sobrement intitulé « Freddy : Les Griffes de la nuit » et réalisé par Samuel Bayer.

Un long métrage d’une rare médiocrité, qui essaye de casser les codes du scénario original pour un résultat catastrophique. L’œuvre est considérée comme l’un des pires remakes de film d’horreur (et Dieu seul sait qu’il y en a eu des mauvais). Il est vrai que de voir un autre acteur endosser le rôle de Freddy ( interprété par Jackie Earle Haley, Rorschach dans « Watchmen ») posait déjà un problème auprès des fans.

En conclusion, on ne peut pas dire que la saga de Freddy soit la plus incroyable mais il faut toutefois lui reconnaître quelques bons épisodes ( 1, 3 et 7 pour vous aider).

Wes Craven a réussi à nous faire découvrir un personnage aujourd’hui devenu culte pour ses punchlines et son humour grinçant. Prenez peut-être votre temps pour (re)découvrir cette saga et surtout… faîtes de beaux rêves.

Note : 7,5/10

Nicolas Honoré – Le 8 avril 2020

Vous pourriez aussi aimer :

contact.screentune@gmail.com

Fermer le menu