“Argo…ccupe-toi de ton cul!

Argo

On connaissait Ben Aflleck l’acteur, on connaît encore mieux Ben Aflleck le réalisateur. Voici sa troisième réalisation en moins de cinq ans. Deux ans après le très bon polar «The Town » (2010), il met en scène « ARGO » .

Un film basé sur un événement méconnu, passé inaperçu en 1979 car classé «Top Secret » par la CIA et révélé en 1997 par le président Bill Clinton.

Un film qui sort en salle au moment où la situation géopolitique entre l’Iran et les États-Unis s’aggrave à nouveau, il faut dire qu’après l’incident conté dans ce long métrage, elle n’a jamais été vraiment au beau fixe depuis. 

Mais que raconte cet épisode mystérieux ? 

Résumé Le 4 novembre 1979, au summum de la révolution iranienne, des militants envahissent l’ambassade américaine de Téhéran, et prennent 52 Américains en otage. Mais au milieu du chaos, six Américains réussissent à s’échapper et à se réfugier au domicile de l’ambassadeur canadien. Sachant qu’ils seront inévitablement découverts et probablement tués, un spécialiste de “l’exfiltration” de la CIA du nom de Tony Mendez monte un plan risqué visant à les faire sortir du pays. Un plan si incroyable qu’il ne pourrait exister qu’au cinéma.

(allocine.fr)

Le film relate donc des faits réels et profite d’une jolie mise en abîme car l’idée de mettre en scène un faux tournage de film pour sauver des otages relève presque du burlesque, mais c’est justement pour ce scénario d’exfiltration mené avec la complicité de personnes influentes d’Hollywood que le film est excellent. Plus le mensonge est détaillé plus il est crédible.

 

Ben Affleck (également le premier rôle du film) réussit son coup haut la main. Acclamé par les critiques outre-Atlantique, « ARGO » est un très bon thriller politique (d’ailleurs produit par George Clooney, lui aussi spécialiste du genre), une incroyable épopée dans ce pays du Moyen-Orient qu’est l’Iran (même si le film est tourné en Turquie), presque drôle par moment tant elle est inédite et folle.

Ce film vient un peu plus asseoir Ben Affleck comme l’un des jeunes réalisateurs de talent d’Hollywood qui affiche d’ailleurs une grande maturité en seulement trois long métrages (« Gone Baby Gone »« The Town » et « ARGO »). 

Même si le film se permet parfois quelques petites longueurs et répétitions bien anodines, le rythme est enlevé et le suspense monte crescendo. 

Excellent dans le travail des détails et de la reconstitution allant jusqu’à porter des vêtements de l’époque afin d’accroître le sentiment d’immersion et la crédibilité de l’histoire racontée. « ARGO » évolue avec un souci du réalisme parfait ! 

 

La mise en scène d’Affleck est solide, parfois brillante, tendue et oppressante. Il affiche un contrôle parfait notamment sur la direction de ses acteurs et offre un grand moment de suspense haletant. 

 

Le réalisateur arrive à plonger le spectateur dans son histoire captivante. Un récit qui ne prend parti pour aucun camp, crée aucune polémique et se contente de montrer les événements tels qu’ils se sont produits sans influencer son audience. « ARGO » n’exprime pas d’animosité et n’attaque personne.

 

Affleck offre un thriller sobre et très efficace sans opinion politique avec une histoire méconnue bien qu’extraordinaire. Un film qui tient en haleine du début à la fin, parfois prodigieux de maîtrise notamment dans son final chargé d’intensité et de suspense. 

Un divertissement intelligent qui a d’ailleurs valu à son réalisateur l’Oscar du meilleur film et du meilleur scénario adapté en 2012. Chapeau !

 

 

Note: 8/10

 

Julien Legrand – 23 février 2018

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Fermer le menu